23.1 C
Courbevoie
mardi 16 juillet 2024
- Publicité -

« La Verticale », l’œuvre monumentale de Jacques Zwobada trône au cœur du parc André Malraux

Le département des Hauts-de-Seine a doté son parc André Malraux d’une sculpture monumentale en bronze, signée de l’artiste alto-séquanais Jacques Zwobada.

L’île de Saint-Germain a sa Tour aux figures, le parc André Malraux a maintenant sa « Verticale ». Le département des Hauts-de-Seine a inauguré ce mardi « La Verticale », un bronze monumental signé du grand artiste alto-séquanais Jacques Zwobada. Cette œuvre spectaculaire vient compléter l’impressionnante collection artistique de la « Vallée-Culture » du département.

Trônant depuis novembre au cœur du parc André Malraux, face au grand lac, avec La Défense en toile de fond, cette œuvre monumentale impressionne avec ses dix mètres de haut et son poids de 6,5 tonnes. Mais cette sculpture n’est qu’une reproduction d’une création bien plus petite qu’a réalisé l’artiste peu de temps avant sa mort en 1967.

Voulue par Patrick Devedjian, juste avant d’être emporté par le Coronavirus, cette reproduction a fait appel à « des technologies de pointe », nécessitant deux ans de travaux exceptionnels et l’intervention de nombreux spécialistes, dont le sculpteur Jean Letourneur.

Pour permettre la reproduction à l’identique de La Verticale mais en format XXL, une minutieuse numérisation de l’œuvre originale a été menée par Créaform et une étude du bureau d’ingénierie B3i. Le bronze se composant de sept pièces a été signé par la Fonderie de Coubertin à Saint-Rémy-lès-Chevreuse (Yvelines), sous le regard avisé d’Anne Filali, la fille de l’artiste. Le socle en béton a été réalisé par Valentin TP après des études de sols d’Infraneo Pôle ouvrages d’art et des rapports géotechniques G2 AVP et G2 PRO réalisés par Fondasol ainsi qu’une mission de contrôle technique par BTP consultants.

La Verticale de Jacques Zwobada au parc départemental André-Malraux – CD92 / Julia Brechler

« L’installation de cette œuvre monumentale illustre l’engagement constant du département en vue de renforcer la place des arts dans l’espace public. Cette inauguration est également un hommage au talent de Jacques Zwobada, artiste précurseur et plasticien emblématique de notre territoire. Né à Neuilly-sur-Seine, il avait ainsi choisi d’installer ses ateliers dans la ville de Fontenay-aux-Roses », a déclaré Georges Siffredi, le président des Hauts-de-Seine lors de l’inauguration de l’œuvre.

Un héritage au cœur de cet écrin de verdure de Nanterre qui émeut Anne Filali. « C’est beaucoup de fierté. Ce jardin est merveilleux, l’emplacement devant le lac est très bien », a confié la fille de l’artiste. « Cette œuvre ne pouvait pas rêver meilleure implantation que dans un parc qui porte le nom d’André Malraux, lui qui a inauguré l’exposition Zwobada au musée Rodin en 1969, quelques mois seulement après son décès », a ajouté Georges Siffredi.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles