16.2 C
Courbevoie
lundi 27 mai 2024
- Publicité -

Taylor Swift fait trembler la Paris La Défense Arena avec un show phénoménal

La star américaine a donné ce jeudi soir le premier de ses quatre concerts à la Paris La Défense Arena. L’interprète de « Cruel Summer » a livré un show incroyable, parfaitement orchestré devant plus de 40 000 spectateurs déchaînés.

Jamais un concert à la Paris La Défense Arena n’avait suscité autant d’engouement et de ferveur. Alors qu’en 2011, la jeune Taylor Swift peinait à remplir le Zénith de Paris, la chanteuse américaine a réussi à conquérir en quelques années le cœur des français.

Attendue depuis des mois et des mois par ses « Swifties » -et même depuis treize ans pour certains et certaines-, Taylor Swift était à la Paris La Défense Arena ce jeudi soir pour y donner le premier des quatre énormes concerts, lançant ainsi l’étape européenne de sa tournée mondiale « The Eras Tour ».

L’ambiance devant la Paris La Défense Arena monte crescendo depuis le début de la semaine. D’abord avec le merchandising puis avec l’arrivée des plus grands fans, venus camper aux portes de l’enceinte dès mardi.

Le jour J-1, c’est l’effervescence. Dès le début de la journée, une longue file d’attente s’étire sur plusieurs centaines de mètres jusqu’à l’Arche de La Défense. L’atmosphère est joyeuse et pleine d’entrain. Les Swifties s’échangent des bracelets d’amitié. On entend aussi beaucoup parler anglais, avec un accent américain prononcé. Ce sont d’ailleurs eux qui arborent les looks les plus extravagants, reprenant les tenues des clips de la star allant de la panoplie de pom-pom girl, aux jupettes brillantes, bottes blanches et chapeau de cow-boy façon country sans oublier les robes à paillettes de princesses. Pour les hommes, c’est plutôt le maillot NFL de Travis Kelce, son compagnon.

Une venue en masse dans la capitale française de cette clientèle américaine aisée (qui s’explique par le prix délirant des billets aux Etats-Unis mais aussi la rareté) permet ainsi aux hôtels du coin de remplir leurs chambres. D’après certaines estimations, les américains seront même plus nombreux pour les quatre shows parisiens de Taylor Swift que pour les Jeux Olympiques. C’est dire l’engouement.

Taylor Swift va donner quatre concerts à la Paris La Défense Arena – Defense-92.fr

Vers 16h30, la tension monte. Le moment tant attendu arrive. Les portes de l’arena s’ouvrent progressivement. À l’entrée, les Swifties se voient remettre des bracelets lumineux connectés, un système immersif popularisé par le groupe Coldplay il y a déjà plus de dix ans. Une fois pénétrés dans la salle de spectacle, l’impressionnante scène évolutive dominée par un monumental écran géant et prolongée par une longue jetée elle-même recouverte d’écrans se révèle à eux sans grande surprise. Il s’agit en effet de la même structure que pour ses dates américaines. La surprise viendra plus tard…

Pour faire monter l’ambiance à son maximum, c’est la chanteuse américaine Hayley Williams qui assure la première partie du show parisien. Puis vient l’heure fatidique. À 19h52, une horloge s’affiche sur l’écran lançant le compte à rebours. Les Swifties sont en transe. Il est 19h54, le spectacle peut commencer !

Le show de Taylor Swift a été époustouflant – Defense-92.fr

Dans une arène bouillonnante, bondée de plus de 45 000 fans -un record pour l’enceinte inaugurée en 2017-, la chanteuse américaine donne le ton en interprétant « Miss Americana & the Heartbreak Prince » issu de son album « Lover ». La star est accompagnée de ses majestueux performeurs vêtus en paons. Cris, larmes et smartphones brandis au ciel, les Swifties jubilent en reprenant à l’unisson les paroles de la chanteuse. Taylor Swift enchaîne avec ses célèbres « Cruel Summer », « The Man », « You Need to Calm Down » et « Lover ».

En français elle ne s’exprime que très peu, en ne lançant « Enchantée. Vous allez bien ? très magnifique ». Elle sera bien évidemment plus bavarde dans sa langue natale. « Vous êtes un public de rêve. Vous êtes si présents, je suis vraiment touchée », scande-t-elle à ses Swiftie déchaînés avant d’ajouter : « Honnêtement cette tournée est la meilleure expérience de ma vie ».

Puis Taylor Swift déroule avec trois titres dont « Love Story » de son deuxième album « Fearless », beaucoup moins populaire en France. Elle joue ensuite des tubes de l’album « Red » avec notamment « 22 » et « All Too Well », puis ceux de « Reputation » avec « Delicate », « Don’t Blame Me » et « Look What You Made Me Do ».

L’icône de la pop et de la country va s’offrir une pause champêtre en apparaissant dans un petit chalet en bois, vêtue d’une somptueuse robe jaune. Elle y interprétera plusieurs titres de ses albums « Folklore » et « Evermore », dont le magnifique « Cardigan ». À l’issue de « Champagne Problems », l’artiste reçoit une très longue ovation, durant deux bonnes minutes. Taylor Swift regarde la foule avec beaucoup d’émotion avant de lancer un tendre « Merci beaucoup ».

Et s’il y a bien un album qui est le pivot de sa carrière, c’est « 1989 ». Cette opus la véritablement propulsée dans le cercle très fermé des plus grands artistes musicaux de ce monde. La bête de scène va ainsi jouer dans la clameur son cultissime tube « Blank Space » entourée de ses danseuses évoluant sur des vélos fluos. La trentenaire va bien évidemment jouer « Shake It Off » et « Bad Blood », ses deux énormes succès.

Comme pour ses shows américains, le spectacle est parfaitement orchestré avec des chorégraphies de ses danseurs et danseuses menées à la perfection, dans une ambiance colorée. Souvent à la guitare, parfois au piano, l’infatigable Taylor Swift détonne par sa bonne humeur. La méga-star change à de multiples reprises ses tenues.

La star a donné un spectacle d’environ 3h20 – Défense-92.fr

Premier show de sa tournée européenne, les Swifties ont le privilège de découvrir en live son nouvel album « The Torture Poets Department » sorti il y a à peine un mois et déjà un carton commercial. Et malgré ces tout nouveaux titres, les fans n’ont pas trop de mal à reprendre à l’unisson « But Daddy I Love Him », « So High School », « Down Bad » mais aussi « The Smallest Man Who Ever Lived ».

Pour ses deux chansons surprises, Taylor proposera forcément « Paris » et « Loml », en acoustique et seule au piano avant d’effectuer son surprenant plongeon dans la jetée transformée en rivière. Enfin, la chanteuse terminera avec son album « Midnights » et les titres « Anti‐Hero », « Midnight Rain », « Bejeweled », « Mastermind » pour finir magistralement avec « Karma » sous une pluie de cotillons.

Après 46 tubes déroulés à la perfection dans un show à l’américaine aussi intense qu’intimiste, il est temps pour Taylor Swift de dire au revoir à ses Swifties. Tous sont aux anges. « Je suis venue spécialement de New York pour voir la première date de sa tournée européenne. C’était incroyable », lâche Krystal qui assistera ce vendredi à un second show après avoir déjà vu la star à Las Vegas l’année dernière. « C’était top. En plus de faire un concert, elle fait vraiment un spectacle », rajoute Elise venue de Nîmes.

La setlist est à retrouver ci-dessous ou ici. Et pour ceux qui voudraient vivre ou revivre le show, le concert est disponible dans sa version américaine (et donc sans les titres de « The Torture Poets Department ») sur Disney+.

Taylor Swift Setlist Paris La Défense Arena, Nanterre, France 2024, The Eras Tour
- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles