17.3 C
Courbevoie
dimanche 2 octobre 2022
- Publicité -

Des sportifs de haut niveau apprennent dans la bonne humeur les gestes qui sauvent

Plusieurs sportifs de haut niveau évoluant dans les Hauts-de-Seine ont appris ou réappris les gestes de premier secours.

Apprendre, les gestes qui sauvent, dans la bonne humeur. Une cinquantaine de sportifs de haut niveau représentant vingt sports et handisports ont appris, ce mardi à la Paris La Défense Arena, les gestes à vitaux prodiguer à l’occasion du lancement de la cinquième édition du « Mois des gestes qui sauvent ».

Une formation de quelques heures qui a visiblement satisfait les sportifs comme Philippe Candeloro, l’ancien patineur né à Courbevoie ou encore le troisième ligne du Racing 92, Wenceslas Lauret. « Ce sont des gestes que j’avais déjà vus il y a très longtemps, quand j’étais jeune à l’école, confie le rugbyman. C’est toujours bien de refaire une petite mise à jour. Si ça arrive dans la vie de tous les jours ça permet de sauver une victime ». « C’est vraiment bien d’apprendre ce genre de geste », lâche, pour sa part la volleyeuse, Julie Oliveira-Souza qui admet de pas avoir connu ces gestes avant la formation.

Depuis cinq éditions maintenant, cette opération pilotée par la préfecture des Hauts-de-Seine, mobilise la Croix Rouge, la Protection Civile ou encore les pompiers de la BSPP pour proposer à chacun et chacune des sessions gratuites d’initiation aux gestes de premiers secours dans tout le département. Lancée l’année suivant les attentats de 2015, l’opération a permis à plus de 4 100 alto-séquanais de bénéficier de cette formation.

« C’est une opération d’intérêt général et commun. C’est une campagne très importante pour apprendre les gestes qui sauvent », indique Laurent Hottiaux, préfet des Hauts-de-Seine, très content de relancer ce « Mois des gestes qui sauvent » après deux ans d’interruption à cause de la pandémie. Avant de rappeler : « Il y a 50 000 malaises cardiaques par ans en France. La plupart de ces malaises ont lieu sur la voie publique. Avec les gestes qui sauvent nous seront en capacité de sauver une bonne partie de ces personnes ».

Pour participer à ces sessions de formations il suffit de s’inscrire ici.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles