7.5 C
Courbevoie
mercredi 3 mars 2021

Le mini Marché de Noël de La Défense se referme sur un bilan mitigé

La version très réduite du Marché de Noël organisée à l’intérieur du Westfield Les 4 Temps s’est achevée ce mercredi 30 décembre.

Si pour la première année depuis sa création en 1995 le Marché de Noël de La Défense n’a pas pu se tenir sur le parvis à cause du Coronavirus, une poignée de commerçants avaient trouvé refuge au sein du Westfield Les 4 Temps. Ce mini village de Noël monté par Codecom, l’organisateur historique de l’événement du quartier d’affaires a réuni durant un bon mois jusqu’à ce mercredi 30 décembre une quinzaine d’exposants.

Année plus que difficile pour l’événementiel, cette version réduite du Marché de Noël de La Défense a donc été très particulière pour les quelques commerçants présents. « Ce n’est pas trop mal. On ne s’attendait à rien mais je suis plutôt content », confie Clément, vendeur de charcuteries et formages basques.

Très populaire tous les ans avec ses spécialités québécoises, « La Cabane à Mario » a dû troquer son grand stand habituel de 400 mètres carrés pour un petit chalet d’à peine cinq mètres carrés. « C’était pas mal compte tenu du peu de pub qu’a fait le centre, lâche Isabelle qui a pu se satisfaire de ses habitués. Nous avons une clientèle fidèle qui est venue car on a communiqué sur nos réseaux sociaux ».

« On espère que l’année prochaine nous allons pouvoir travailler dans de bonnes conditions »

Claire qui vend des peluches bouillottes est, elle plus nuancée sur ce mois. « C’est très moyen. Tout le monde savait que le marché du parvis était annulé. Et avec le confinement tous les salariés étaient en télétravail, du coup il n’y avait personne », regrette-t-elle en se disant tout de même très satisfaite d’avoir pu travailler en cette fin d’année difficile.

En revanche le bilan semble nettement moins bon pour Hussain et Maroua qui vendaient des écharpes en cachemire. « C’est une catastrophe, l’endroit n’était pas bien entre les restaurants fermés et les travaux », se désole les commerçants.

Du côté de Codecom qui s’est associé pour ce marché au centre Westfield, le bilan est positif. « Ça s’est bien passé, on est hyper contents. C’était important de le faire », souligne Victoria Bocquillon, la directrice commerciale Codecom et fille de Jean-Claude Meritte, le fondateur de la PME familiale. En plus d’avoir fait venir quinze commerçants, Codecom tenait également dans le mall une boutique éphémère de décoration de Noël.

Même si l’avenir quant à l’évolution de la pandémie est encore incertain, la petite PME garde espoir pour l’édition 2021 de son Marché de Noël à La Défense. « On espère que l’année prochaine nous allons pouvoir travailler dans de bonnes conditions », explique Victoria Bocquillon.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles