14.4 C
Courbevoie
mardi 26 octobre 2021
- Publicité -

La région voudrait récupérer la gestion des autoroutes franciliennes dont le tunnel de La Défense

La région Île-de-France souhaite récupérer la gestion des 1 300 kilomètres d’autoroutes franciliennes dont le tunnel de La Défense. Ces axes majeurs sont actuellement sous la tutelle de l’État via la Dirif.

Voilà deux décennies que l’entretien des routes nationales et autoroutes en Île-de-France se détériore, la faute à des investissements toujours plus faibles de l’État. Mais la situation pourrait peut-être changer dans les années à venir. Le conseil d’administration d’Ile-de-France Mobilités (IDFM) a adopté ce mardi un rapport demandant à sa présidente, Valérie Pécresse de réclamer à l’État le transfert des autoroutes non concédées et routes nationales de la région. Le tunnel de l’A14 Nanterre-La Défense, composé de deux tubes longs de 4,1 kilomètres s’étendant du pont de Neuilly à l’A86 serait ainsi concerné par ce transfert.

Un transfert qui serait à titre expérimental dans un premier temps. Durant huit ans la région  souhaiterait récupérer les effectifs de la Dirif, la Direction des Routes d’Île-de-France, une structure qui dépend actuellement du Ministère de la Transition écologique. En plus des autoroutes et nationales, Valérie Pécresse voudrait que sa région chapeaute le boulevard périphérique parisien, qui est lui sous gestion de la ville de Paris

« Le transfert de la compétence routière de l’État en Ile-de-France à Ile-de-France Mobilités (et non à la région, ndlr) apparaît pourtant naturel au regard des compétences de l’autorité organisatrice des mobilités, notamment sa capacité à organiser l’intermodalité à l’échelle régionale et à porter les synergies entre le réseau routier et les transports en commun et les mobilités partagées », indique le rapport.

La candidate à la présidentielle entend mettre en place une « politique cohérente » des transports régionaux avec des synergies entre les transports en commun et les transports routiers. « Nous voulons prendre la main sur les routes et les autoroutes du réseau national en Île-de-France. Pour les sortir de l’ornière dans laquelle elle se trouvent », explique au Parisien la présidente de la région, Valérie Pécresse qui estime que « l’État n’a plus d’ambition pour ce réseau ».

Si le gouvernement dit oui, ce ne serait pas la première fois qu’une telle mesure serait adoptée. Depuis août 2017 le département des Hauts-de-Seine a récupéré auprès de la Dirif la gestion du boulevard circulaire de La Défense, cet axe en forme de poire construit durant les années 70.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles