8 C
Courbevoie
dimanche 28 février 2021

Le samedi matin chez Deloitte on aide des terminales d’Argenteuil aux mathématiques

Tous les samedis matins des salariés du cabinet d’audit Deloitte viennent en aide à des terminales d’un lycée d’Argenteuil (95).

Au dernier étage de l’iconique tour Majunga, le samedi matin ce ne sont pas les réunions de la direction de Deloitte qui animent les lieux mais des cours de mathématiques. Voilà plus de dix ans que le cabinet d’audit britannique Deloitte a lancé sa fondation qui vient en aide aujourd’hui à des élèves issus de quatre lycées français, situés en zones d’éducation prioritaire.

Après avoir débuté son fonctionnement en 2008 avec le programme « Capital fille » au lycée Jean Jacques Rousseau de Sarcelles (95), le groupe vient en aide depuis maintenant cinq ans à des terminales de l’établissement Georges Braque d’Argenteuil (95). Tous les samedis matin durant trois heures, au sommet du building qui offre une vue splendide sur Paris et sa Tour Eiffel, une demi-douzaine de collaborateurs bénévoles de l’entreprise apportent des cours de soutien scolaire en mathématiques à environ vingt-cinq jeunes de classes de terminale.

« Au début de l’année on passe dans les classes avec le proviseur. C’est le lycée qui choisit les élèves mais c’est sur la base du volontariat, explique Guilène Bertin, la déléguée générale de la Fondation Deloitte. On est dans la continuité des professeurs et nous avons accès aux bulletins scolaire. On demande aux élèves de venir chaque semaine pour que ça porte. Si les élèves ne viennent pas on leur demande de s’expliquer ».

« C’est une chouette initiative de pouvoir donner un peu de notre temps à des lycéens »

Une entraide bénévole qui a séduit de nombreux salariés de Deloitte. « C’est une chouette initiative de pouvoir donner un peu de notre temps à des lycéens pour qu’ils réussissent leur bac surtout dans ce contexte », confie Alix Paris qui dit voir une progression de ses élèves. « Tous les sujets que l’on a fait au début de l’année sont acquis. Il y a beaucoup de choses qui ne leur paraissaient pas du tout intuitives qui sont devenues des automatismes », se réjouit-elle.

Une main tendue envers les élèves qui porte fruit. « Au début nous n’étions pas au courant ; notre prof de math nous a informé puis on s’est dit que ça pourrait nous faire du bien. En plus on s’attache vite aux personnes », sourit Zahira, 17 ans qui suit ce soutien hebdomadaire avec sa sœur jumelle Linda depuis septembre 2020. Aujourd’hui à quelques semaines du Bac blanc toutes les deux disent avoir largement progressé. Une fois leur Bac en poche elles espèrent suivre ensemble des études de communication.

« On aimerait que cette initiative se propage »

Une aide qu’apprécie particulièrement cet autre lycéen. « Comme il y a le bac à la fin de l’année je me suis dit que c’était une bonne idée de prendre ce soutien », lâche quant à lui Lucas qui dit avoir progressé depuis le début de l’année scolaire en atteignant désormais la moyenne. Grace à ses progrès l’adolescent espère l’année prochaine se lancer dans des études de médecine pour devenir à terme kinésithérapeute.

Une opération d’aide que Guilène Bertin aimerait bien voir se dupliquer dans les autres entreprises du quartier d’affaires. « On aimerait que cette initiative se propage. L’idée c’est de convaincre d’autres entreprises. Il y a de gros besoins. Faire vivre nos tours le samedi c’est important », rajoute Guilène Bertin.

Une demi-douzaine de collaborateurs de Deloitte participent tous les samedis à ses cours de mathématiques – Defense-92.fr

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles