22.7 C
Courbevoie
samedi 19 juin 2021
- Publicité -

Guillaume T., l’étudiant de Nanterre qui a accusé un élu parisien de viol a été retrouvé mort

Le jeune homme de 20 ans a été retrouvé mort dans sa chambre d’étudiant sur le campus de l’université Paris Nanterre.

Son corps sans vie a été retrouvé ce mardi. Guillaume T., l’étudiant qui avait accusé en janvier dernier l’élu communiste parisien Maxime Cochard (PCF) d’un viol a été découvert pendu dans sa chambre étudiante du campus universitaire Paris Nanterre. Selon les premières constations révélées par Le Parisien, il s’agirait d’un suicide.


« Je considère qu’ils ont profité de ma jeunesse, de ma naïveté -du fait qu’en raison de problèmes familiaux je n’avais pas vraiment d’endroit où dormir- de leurs responsabilités au sein du PCF, pour avoir des relations sexuelles non-consenties avec moi », disait-il dans un tweet en rajoutant dans un suivant : « Je décide d’en parler publiquement car je vois à quel point ces personnes prennent de plus en plus d’importance au sein du PCF et de responsabilités à la ville de Paris, et à mes yeux c’est insupportable » et « De plus, il y a encore quelques mois, Maxime Cochard se permettait de me mettre une main aux fesses par surprise alors que je le croisais en manif. Encore une fois, j’ai pris du temps pour me rendre compte que c’était une agression sexuelle ».

Selon le quotidien régional, l’étudiant de 20 ans qui redoublait sa première année de licence d’administration économique et sociale (AES) ne montrait pas de signe de « mal-être » auprès des psychologues mis à disposition par l’administration de l’université. Le jeune homme était cependant isolé de sa famille qui ne vit pas en région parisienne.

Le 21 janvier dernier Guillaume T., avait accusé dans plusieurs tweets Maxime Cochard et son compagnon Victor Laby, d’avoir abusé de lui en octobre 2018 quand il avait 18 ans. Le PCF avait alors demandé à cet élu parisien de se mettre en retrait. L’élu avait quant à lui réfuté les accusations, reconnaissant toutefois avoir eu des rapports sexuels « consentis » avec le jeune homme.

La police enquête actuellement sur les causes précises de la mort de Guillaume afin de confirmer ou non la thèse du suicide. Son corps a été transporté à l’Institut médico-légal où il devrait être autopsié. Pour l’heure il n’a pas été indiqué si un ultime message a été laissé par Guillaume pour expliquer son geste s’il s’agit bien d’un suicide.

De son côté l’Université de Paris Nanterre a réagi également sur le réseau social Twitter en exprimant sa « grande tristesse » et ses « condoléances à sa famille et à ses proches ».

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles