13.6 C
Courbevoie
lundi 26 septembre 2022
- Publicité -

Novaxia inaugure Bel’air, un immeuble se voulant post-Covid

L’investisseur Novaxia a inauguré à Nanterre, Bel’air un immeuble de 5 400 mètres carrés entièrement restructuré.

Complètement obsolète il aurait pu être détruit mais Novaxia a préféré lui donner une nouvelle vie. Érigé au début des années 80 pour abriter le siège de l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI), cet immeuble localisé à Nanterre dans le quartier des Terrasses, non loin de la gare RER de Nanterre-Préfecture était inoccupé depuis 2012 après le départ de l’institut.

Acquis en 2018 par Novaxia Investissement, l’immeuble a subi une vaste restauration. Le projet a été financé à 50 % par la Socfim, banque immobilière du groupe BPCE. Pour redonner une seconde vie à ce bâtiment l’agence Calq a décidé de l’ouvrir sur l’extérieur avec de grandes baies vitrés ouvrables. Pouvant profiter d’une ventilation naturelle, Bel’air se veut être un des premiers immeubles de La Défense post-Covid.

Un travail lourd a donc été entrepris pour métamorphoser l’ouvrage, très daté et mal adapté. « L’immeuble a été conçu pour stocker sur plusieurs étages les brevets de l’INPI. Le travail a été de repartir de l’immeuble existant pour créer de nouveaux plateaux de bureaux », a confié Jean-Philippe Le Bœuf, le président de l’agence Calq, vendredi 26 novembre lors de l’inauguration.

Désormais baptisé Bel’air, l’immeuble propose 5 400 mètres carrés de bureaux répartis sur sept étages, le tout accompagné d’un vaste rooftop à son sommet. Le bâtiment a été intégralement dépollué et désamianté avant d’être recyclé. Si le noyau du bâtiment qui abrite l’escalier et les ascenseurs a été reconstruit une grande partie de la structure en béton a été en conservée, précise Novaxia qui a confié le chantier à Dumez, une filiale de Vinci Construction. Ce procédé a permis faire diminuer le rejet de CO2 de 60 % par rapport à une construction neuve ex nihilo (370 tonnes).

« Je me réjouis de l’inauguration de cet immeuble de bureaux recyclé. En effet, le recyclage et le réemploi d’immeubles tertiaires, que ce soit en bureaux, en logements ou en équipements est un enjeu majeur, pas seulement pour Nanterre, mais pour toute la Métropole du Grand Paris. La Ville de Nanterre et Novaxia Investissement ont de plus souhaité que le bâtiment puisse s’insérer au mieux dans la ville. Les habitants de Nanterre ont donc par exemple participé à la réalisation de fresques murales avec l’artiste Nanterrien Delso. L’écologie étant une priorité pour la Ville de Nanterre, nous nous réjouissons également que cet immeuble soit à la pointe des normes énergétiques et issu du recyclage. », s’est réjoui Patrick Jarry, Maire de Nanterre.

Un immeuble que Novaxia espère bien louer rapidement pour rentabiliser son investissement de 25 millions d’euros. « Nous avons plusieurs pistes de locataires. Il y a des discussions », assure Mathieu Descout, le président de Novaxia précisant que le loyer est de 380 euros du mètre carré par an (hors charges), un montant bien inférieur aux immeubles de La Défense. Pour commercialiser son immeuble Novaxia s’est tourné vers BNP Paribas Real Estate et Arthur Loyd.

Au sommet de l’immeuble Bel’air a été aménagé un vaste rooftop – Defense-92.fr

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles