10.2 C
Courbevoie
vendredi 19 avril 2024
- Publicité -

Corsu Mezu Mezu : « la Corse débarque à Paris »

L’événement consacré à la beauté de la musique Corse en embarqué 20 000 spectateurs venus découvrir des artistes insulaires et du continent.

La Corse et sa musique a conquis la plus grande salle d’Europe. Pour célébrer le deuxième album de Corsu Mezu Mezu sorti l’année dernière et écoulé à 600 000 exemplaires, Patrick Fiori a mis l’ile de beauté à l’honneur avec un concert géant embarquant une grosse trentaine d’artistes insulaires et du continent dont Maxime Le Forestier, Bénabar, Jenifer, Nolwenn Leroy, Kendji Girac, Florent Pagny, Maxime Le Forestier et Joyce Jonathan pour ne citer qu’eux…

« C’est un moment unique. La corse débarque à Paris. Il y a eu des semaines de travail. Les artistes du continent ont fait un effort considérable pour chanter en langue Corse », a confié, le maitre de la soirée, très ému.

Durant plus de trois heures, en duo, trio ou quatuor, et même plus, les artistes ont repris des classiques de la chanson corse comme « Le prisionnier », « Viaghji », « Mi ne vogu » ou encore « Versu Te ». Carla Bruni, l’épouse de l’ancien président de la République va partager ses origines italiennes avec Patrick Fiori pour un joli duo.

Tout au long de la soirée, d’autres chanteurs vont s’inviter sur la scène de Corsu Mezu Mezu. Enrico Macias, au cœur d’une récente polémique après ses propos en marge du conflit au Proche-Orient va s’exprimer sur la situation. « Je remercie le peuple corse d’avoir soutenu Israël », lance l’artiste, applaudi, avant que le maitre de la cérémonie ne reprenne rapidement la parole.

Luttant contre un cancer, Florent Pagny a été ovationné par les quelques 20 000 spectateurs pour son retour sur scène. Au côté de Patrick Bruel et Patrick Fiori, le chanteur a repris avec brio « Terra Corsa », le tout magnifié par des centaines de choristes tous vêtus de blanc.

Musique, émotion mais aussi rire. L’acteur et comédien, Éric Fraticelli à l’affiche d’« Inestimable », la nouvelle comédie qui sortira ce mercredi au cinéma, s’est invité sur la scène pour une petite pastille d’humour. Nikos Aliagas va également grimper sur la scène pour entonner une chanson corse.

Et c’est avec « Dio Vi salvi Regina » que la soirée s’est achevée en beauté. Accompagnés de l’impressionnante chorale, l’ensemble des artistes ont sublimé l’hymne national de la République corse, adopté lors de la consulte de Corte en 1735.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles