8.8 C
Courbevoie
mercredi 28 février 2024
- Publicité -

La préfecture tacle des commerçants et restaurateurs du Marché de Noël de La Défense

La Direction Départementale de la Protection des Populations des Hauts-de-Seine (DDPP) a infligé trente-cinq avertissements et un procès-verbal à des commerçants et restaurateurs du Marché de Noël de La Défense et à celui de Boulogne-Billancourt.

Quand les membres de la Direction Départementale de la Protection des Populations des Hauts-de-Seine (DDPP) se baladent dans les allées du Marché de Noël de La Défense et de celui de Boulogne-Billancourt, ce n’est généralement pas pour faire des emplètes…

Une quinzaine d’agents de ce service de la préfecture a contrôlé le 28 novembre dernier cinquante-trois stands alimentaires et non-alimentaires installés dans les deux villages de Noël du département.

Sur la Grand’Place de Boulogne-Billancourt, onze stands ont été contrôlés, et quarante-deux chalets ont ainsi été examinés sur le parvis de La Défense. L’inspection s’est concentrée sur six restaurants, onze stands alimentaires et vingt-cinq chalets vendant des bijoux, des articles de maroquinerie ou des produits cosmétiques.

Trente-cinq avertissements ont ainsi été délivrés pour des problèmes d’hygiène, de prix ou d’affichage à tort du logo « AOP » (Appellation d’Origine Protégée). Un procès-verbal a même été infligé pour « pratique commerciale trompeuse » sur des dénominations de fromages. Le cas de ce fromager a d’ailleurs été transmis au parquet de Nanterre.

« Nous travaillons main dans la main avec les services de l’État pour apporter la plus grande transparence aux visiteurs du Marché de Noël », affirme Thibault Delourme, le dirigeant de 2A Organisation, l’organisateur du Marché de Noël de La Défense, qui se félicite que ces contrôles n’aient révélé « aucune anomalie majeure ».

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles