12.9 C
Courbevoie
mercredi 28 septembre 2022
- Publicité -

Le Marché de Noël de La Défense a su résister au Coronavirus et sa cinquième vague

La 26ème édition du Marché de Noël de La Défense s’est achevée le 29 décembre. Cette édition placée sous le signe du Covid a attiré plus 520 000 visites.

Le Marché de Noël de La Défense a su résister au Coronavirus et ses variants Delta et Omicron. Annulée en 2020 à cause du Covid-19, la 26ème édition du Marché de Noël de La Défense s’est achevée le 29 décembre dernier après cinq semaines. Malgré une période pas facile où le quartier d’affaires a une nouvelle fois été déserté à cause de cette pandémie qui n’en finit pas, les visiteurs étaient aux rendez-vous avec 520 000 visites.

« Je suis ravi que cette édition se soit déroulée car ce n’était pas gagné », confie Jean-Claude Meritte, le fondateur de Codecom qui a durant toute l’opération eu la crainte de devoir fermer en cours de route. « Le pass sanitaire a été une contrainte mais on s’en est sorti », estime Jean-Claude Meritte. « Cette édition s’est déroulée d’une matière agréable malgré cette épée de Damoclès », rajoute-t-il parlant d’une « année de transition ».

Si durant la semaine, le village a souffert des nombreux salariés en télétravail, les samedis et dimanches se sont mieux déroulés. « Les gens sont venus les week-ends. On a réussi à changer la physionomie du marché avec un public familial francilien », se réjouit Jean-Claude Meritte. La meilleure journée a d’ailleurs été un samedi, le 4 décembre où près de 49 000 passages ont été enregistrés.

Du côté des commerçants, globalement c’est la satisfaction qui règne. « Nous avons réussi à être rentable », glisse un vendeur d’un stand de charcuterie du Sud-Ouest de la France. Non loin de lui, chez les québéquois : « C’était très bien. Nous avons retrouvé notre clientèle qui nous a dévalisés », se réjouit André de La Cabane à Mario. Les restaurateurs peuvent eux aussi souffler. « C’était bien pour une année de Covid. C’est bien que l’on ait pu bosser », estime pour sa part Cyrille, un vendeur de sandwichs raclette. Mais à ses côtés, un commerçant grince des dents à cause de l’odeur qui a selon lui empesté ses écharpes en cachemire. « L’organisation n’était pas bonne », peste Ahmad qui assure qu’il ne sera pas là pour la prochaine édition.

Après cette année de transition, Jean-Claude Meritte espère bien que Codecom, son entreprise familiale sera toujours aux manettes pour l’organisation des prochaines éditions du village de Noël de La Défense. Car depuis 2018, cette animation qui occupe une grande partie du parvis de La Défense est désormais soumise à un appel d’offres. Le prochain doit justement être lancé dans les prochaines semaines. Si Codecom venait à remporter l’appel d’offres, l’organisateur promet des nouveautés avec notamment plus de nocturnes et des animations. « Nous allons réfléchir à être plus évolutifs », conclue Jean-Claude Meritte.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles