3 C
Courbevoie
samedi 3 décembre 2022
- Publicité -

Pour Halloween les zombies ont envahi les basfonds de La Défense

Dans l’ancien centre commercial de la Coupole près de 1 800 personnes ont célébré Halloween dans une course d’orientation post-apocalyptique.

Pénombre inquiétante, musiques angoissantes, cris menaçants,… le week-end d’Halloween a donné quelques sueurs froides aux derniers survivants d’un monde post-apocalyptique pourchassés dans les basfonds de La Défense par une horde de zombies affamés.

Cette année pour célébrer Halloween, l’établissement public Paris La Défense a fait appel à Argémie, société événementielle organisatrice des « Zomb’in The Dark ». Un peu partout en France, tout au long de l’année, les « Zomb’in The Dark » proposent depuis 2014 des courses d’orientation sur l’univers des zombies. Et cette année pour Halloween c’est dans le quartier d’affaires de La Défense que ça s’est passé.

Dans l’ancien centre commercial de la Coupole, fermé en 2010 et désormais complètement décloisonné, près de 1 800 personnes ont participé durant quatre soirées (les 28, 29, 30 et 31 octobre) à une course d’orientation mélangeant escape game et jeux cache-cache. « Cette soirée a été un succès pour nous. On a été complet une semaine avant l’événement », se réjouit Mathieu Gouyen, fondateur et directeur d’Argémie.

Survivants ou zombies il fallait choisir sa team. A deux ou en groupe, les survivants devaient trouver le plus rapidement possible des balises pour s’échapper de cet enfer post-apocalyptique, tout en évitant les zombies arpentant le lieu plongé dans la pénombre. Les zombies, -eux aussi participants- avaient non seulement pour objectif d’effrayer les survivants mais aussi de leur chaparder les deux languettes symbolisant pour chacune une vie.

Dans cette course d’orientation où rien n’était à gagner, zombies et survivants se sont bien amusés. « On voulait s’offrir un cadeau pour ce week-end. C’était vraiment sympa », lâche Axel, survivant venu avec Émilie, tous les deux fans d’escape game. « C’était plus sportif que je pensais. Tout le monde jouait le jeu. C’était vraiment cool », glisse la survivante. Eux sont venus en groupe, et de Clermont-Ferrand. « Je suis venu chasser les survivants car j’aime la viande », rigole pour sa part Francis, déguisé en mort-vivant. « Je pense qu’en zombie on s’amuse beaucoup plus car on fait peur aux autres », rajoute-t-il. « C’était vraiment rigolo d’être habillée et maquillée en zombie », confie Sarah.

Après le succès de cette « Zomb’in The Dark » à La Défense, Argémie aimerait bien revenir dans le quartier d’affaires. « Si Paris La Défense peut nous accompagner dans la mise à disposition d’un nouveau terrain on fera tout pour revenir », glisse Mathieu Gouyen.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles