25.3 C
Courbevoie
samedi 20 juillet 2024
- Publicité -

Sanef va faire sauter les barrières de péage des autoroutes A13 et A14

L’objectif pour la Sanef est de passer en « flux libre », d’ici à 2027, ses deux grandes autoroutes normandes, l’A13 et l’A14.

L’arrêt aux barrières de péage sur les autoroutes A13 et A14 ne sera bientôt qu’un souvenir. La Sanef (Sapn) a lancé en mai dernier son vaste chantier « flux libres ». Les autoroutes normandes A13 et A14 (qui s’élance pour cette dernière à l’émergence du tunnel de Nanterre-La Défense) seront les premiers grands axes autoroutiers en France à être entièrement transformés en péage en flux libre.

Déjà déployée dans de nombreux pays, et expérimentée sur les réseaux du groupe -sur l’A4 à Boulay-Moselle-, cette technologie consiste à supprimer les barrières de péage existantes au profit d’un système de détection et d’identification des véhicules. Les usagers circulent alors à la vitesse autorisée, sans ralentir ni s’arrêter, pour s’acquitter du péage.

Débutés au printemps dernier, les travaux vont être menés à travers cinq grandes étapes : l’installation des zones techniques et la pose des portiques, la création de voies provisoires latérales pour assurer le maintien de la circulation, le basculement en flux libre sur les voies provisoires pour déconstruire les barrières existantes au centre, le basculement sur la section neuve sans barrière et la déconstruction des abords de l’autoroute puis enfin le réaménagement des espaces qui seront rendus à la nature.

Pour les usagers qui sont dotés d’un abonnement télépéage Ulys, ils n’auront rien à faire. Si vous n’êtes pas abonné au télépéage, vous aurez plusieurs possibilités pour payer votre passage. Il vous sera possible d’enregistrer à l’avance votre véhicule sur le site internet de la Sanef ou sur l’application « Sanef&Vous », en renseignant votre plaque d’immatriculation et votre moyen de paiement. Vous recevrez alors un code de confirmation par SMS ou par e-mail. Autre solution pour les usagers occasionnels : il suffira de vous rendre à l’issue de votre trajet sur le site internet de la Sanef ou l’application « Sanef&Vous » pour régler la note après avoir renseigné votre la plaque d’immatriculation. Des bornes de paiement seront également installées dans les différentes aires de repos des autoroutes concernées.

Et attention à tous ceux qui souhaiteraient ne pas s’acquitter de la note dans les temps. S’ils ne paient pas leur passage dans les dix jours qui suivent, la Sanef les considérera comme des fraudeurs. Ils recevront alors un avis de paiement par courrier avec une amende forfaitaire de 20 euros. Et si malgré tout, le paiement n’est pas effectué dans les 30 jours qui suivent la réception de l’avis, une amende de 75 euros sera infligée. Enfin en cas de non-paiement, des poursuites judiciaires pourront être engagées en plus d’une amende de 375 euros.

Ce projet qualifié « d’envergure » par Sanef représente un investissement total de 120 millions d’euros. Les premières mises en service sont prévues à l’été 2024 et l’achèvement complet du dispositif est prévu pour 2027.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles