17.2 C
Courbevoie
jeudi 18 juillet 2024
- Publicité -

Propriétaire de plusieurs immeubles à La Défense, la Société de la Tour Eiffel « maintient le cap » dans un contexte difficile

La Société de la Tour Eiffel a présenté vendredi ses résultats annuels de 2023. Dans un contexte difficile, la foncière française entend « maintenir le cap ».

L’année 2023 n’aura franchement pas été très bonne pour les foncières françaises, conséquence d’une revalorisation de leur patrimoine suite à la baisse des taux. Propriétaire du Linea en bordure du boulevard circulaire de La Défense et d’un vaste parc immobilier le long de l’A86 à Nanterre, la Société de la Tour Eiffel (STE) a présenté vendredi dernier ses résultats financiers de 2023. La foncière cotée à la Bourse de Paris souhaite « maintenir le cap dans un contexte complexe ».

« L’année 2023 a été résolument difficile pour le secteur de l’immobilier, pénalisé comme beaucoup d’autres par un environnement macro-économique instable et des taux d’intérêt élevés, particulièrement au second semestre. Dans ce contexte, la société de la Tour Eiffel a poursuivi, avec prudence et cohérence, l’adaptation de son patrimoine, en ligne avec sa feuille de route », insiste Christel Zordan, directrice générale de la Société de la Tour Eiffel.

Malgré des revenus locatifs bruts de 83,1 millions d’euros, en hausse de 3,5 % à périmètre constant tirés par l’indexation, la STE a vu la valeur de son patrimoine immobilier plonger de 9 %, pour se fixer fin 2023 à 1,717 milliard d’euros. La foncière, dont le groupe SMA est l’actionnaire majoritaire, a vu le ratio LTV de sa dette nette se fixer à 43,3 % contre 38,1 % fin 2022.

Détentrice de 143 bâtiments (soit 528 590 mètres carrés) principalement en Ile-de-France mais aussi dans plusieurs grandes régions françaises, la STE enregistre un taux d’occupation global de 78 %, contre 78,1 % un an plus tôt. À La Défense, les 15 765 mètres carrés du Linea sont occupés à 63 % par plusieurs entreprises, dont ZF Mobility (TRW Paris), SDEL, STET et l’Association française du Gaz.

Ces résultats en demi-teinte ne vont pas empêcher la STE de poursuivre ses investissements. La foncière s’apprête à lancer dans les prochaines semaines la construction d’un nouvel immeuble de bureaux d’environ 10 000 mètres carrés à Puteaux, en bordure de la Seine.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles