14.4 C
Courbevoie
mardi 26 octobre 2021
- Publicité -

Huit élus de Nanterre menacés de mort

Des conseillers municipaux de Nanterre ont été la cible de menaces de mort. Tous ont reçu des courriers sans équivoque à leur domicile.

Vingt ans après la tuerie orchestrée par Richard Durn qui avait abattu de sang-froid huit élus de Nanterre lors d’un conseil municipal de mars 2002, la municipalité replonge dans l’horreur. Comme un symbole, huit conseillers municipaux -qui ont souhaité rester anonymes- ont reçu jeudi dernier par courrier à leur domicile des menaces de mort. Selon Le Parisien, tous ont eu la même lettre, une photocopie représentant des dessins de balles d’armes à feu et ces mots mal écrits « Dégage de la mairie ».

Des menaces que la ville n’a pas pris à la légère, n’oubliant pas le drame de 2002. « Le maire et l’ensemble des élus de la ville de Nanterre tiennent à apporter tout leur soutien à huit de leurs collègues membres du Conseil municipal, de la majorité comme de l’opposition, qui ont reçu des menaces de mort explicites dans un courrier anonyme », indique la municipalité qui affirme que huit plaintes contre X pour « menaces de mort » ont été déposées auprès des services de police.

« Ces menaces qui visent également les familles de nos collègues, constituent un acte odieux et d’une très grande lâcheté, pour tenter d’intimider des élus de la République dans l’exercice de leurs fonctions. A Nanterre, nous avons des raisons particulières d’exprimer notre écœurement face à de telles menaces et de nous montrer vigilants », rajoute la ville dont le maire, Patrick Jarry (Gauche Citoyenne) s’est entretenu ce lundi avec Laurent Hottiaux, le préfet des Hauts-de-Seine et le Procureur de la République.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles