-0.2 C
Courbevoie
lundi 8 mars 2021

GCI va accueillir l’ARS dans son immeuble CityLife à Nanterre

L’Agence Régionale de la Santé (ARS) va installer sa direction départementale dans l’immeuble Citylife construit récemment dans le secteur Cœur de Quartier à Nanterre.

Un premier occupant pour CityLife. Cet immeuble de bureaux livré au sein du nouveau secteur Cœur de Quartier à Nanterre-Université, face aux Groues et connecté aux terrasses, va accueillir son premier locataire d’ici quelques semaines. C’est l’Agence Régionale de la Santé (ARS) qui va s’implanter sur 1 820 mètres carrés, dans une partie du deuxième étage de cet immeuble neuf livré il y a peu. Elle y logera sa direction départementale des Hauts-de-Seine (92), soit près de quatre-vingt personnes actuellement installées non loin de là dans l’immeuble du Capitole.

Développant près de 21 000 mètres carrés avec 196 places de parking en infrastructure, CityLife a été imaginé par l’agence d’architecture et d’urbanisme Viguier. Son architecture intérieure est signée de l’agence Le LAD et son mobilier conçu par l’agence O.Gossart avec la participation de la Galerie Sebban et de la Kinor Gallery.

Le bâtiment édifié à quelques centaines de mètres de la gare de Nanterre-Université a été acquis en VEFA par Générale Continentale Investissements (GCI) en partenariat avec un fonds de pension canadien.

« Nous sommes ravis d’accueillir l’ARS sur CityLife et sommes convaincus que l’immeuble répondra aux attentes de ses équipes tant en termes d’adaptabilité aux nouveaux modes de fonctionnement de l’Agence que sur le plan des services intégrés pour rendre encore plus agréables les journées sur le lieu de travail. Cette signature témoigne également de la fidélité de nos clients locataires », s’est félicitée Rina Benhamou, la directrice de GCI qui a livré il y a trois mois le nouveau siège de l’ARS à Saint-Denis.

Pour remplir complètement cet immeuble qui dispose tout de même encore de 19 300 mètres carrés, CGI met en avant une gamme « très étendue de services et prestations » comme un restaurant d’entreprise et un business center réversibles (convertibles en auditoriums grâce à un mobilier flexible et modulable), un drugstore accompagné d’une cafétéria, un fitness/wellness (avec cours de sport), une conciergerie, une beauty room (esthétique, barbier, massage, ostéopathe…) mais aussi un business lounge.

Cette transaction a été effectuée sur les conseils de BNP Paribas Real Estate. GCI et son partenaire étaient conseillés par le cabinet international Fairway, Europtima et Humakey.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles