16.2 C
Courbevoie
lundi 27 mai 2024
- Publicité -

Un voyage magique au cœur de l’univers musical de Joe Hisaishi à la Paris La Défense Arena

Le compositeur et chef d'orchestre japonais donne ce week-end deux concerts à la Paris La Défense Arena.

Une immersion magique dans l’univers des plus célèbres animés japonais. Le compositeur et chef d’orchestre japonais Joe Hisaishi a livré ce samedi la première de ses deux représentations à Paris La Défense Arena. À guichets fermés, le génie de la musique japonaise a envoûté 22 500 spectateurs.

Accompagné d’une petite centaine de musiciens du Royal Philharmonic Orchestra de Londres, d’une centaine de choristes de Yellow Socks Choir, ainsi que d’une cinquantaine d’enfants de la maîtrise du conservatoire de Fontainebleau, Joe Hisaishi a offert un show féerique de deux heures.

Derrière la scène, des séquences des dessins animés emblématiques du studio Ghibli, dont les musiques ont été composées par Hisaishi, ont été projetées, transportant ainsi le public dans les mondes enchanteurs de ces films cultes.

Dès les premières notes, l’auditoire a été transporté dans l’univers magique de « Nausicaä de la Vallée du Vent », avec des morceaux tels que « The Legend of the Wind » et « Nausicaä Requiem », interprétés avec une intensité émotionnelle remarquable. Le concert a ensuite navigué à travers les chefs-d’œuvre du Studio Ghibli, avec des titres emblématiques comme « Kiki la Petite Sorcière » et « Le vent se lève ».

La performance a été ponctuée de moments d’émotion, notamment avec la participation de la soprano Alexandra Marcellier dans « Princess Mononoke » et « Mother Sea » du film « Ponyo sur la falaise », ainsi que la voix enchanteresse de Grace Davidson dans « Reprise » de « Le Voyage de Chihiro » et « Hey Let’s Go » de « Mon Voisin Totoro ».

Le périple sensoriel est passé par l’univers fantastique de « Le Château dans le Ciel », interprété avec une énergie contagieuse par les imposantes troupes de la Garde Républicaine et de la Gendarmerie Nationale.

Le point culminant de la soirée a été sans aucun doute la magistrale interprétation du cultissime « Le Château Ambulant », avec la symphonique variation « Merry-Go-Round + Cave of Mind », qui a transporté le public dans un tourbillon d’émotions et d’aventures avant d’enchaîner le voyage musical avec les œuvres « Le Voyage de Chihiro » et « Mon voisin Totoro ».

Souvent chef d’orchestre, parfois au piano, mais toujours souriant, Joe Hisaishi a achevé la soirée en beauté en jouant « Ashitaka and San » de « Princesse Mononoké ». Largement ovationné, Joe Hisaishi a parfaitement réussi à conquérir son auditoire hétérogène.

La setlist de la soirée est à retrouver ici.

Joe Hisaishi a été largement ovationné par une foule conquise – Defense-92.fr
- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles