10.7 C
Courbevoie
mardi 23 avril 2024
- Publicité -

Paris La Défense confie son système d’alerte à Ciitélécom

L’établissement public a confié le système d'alerte du quartier d’affaires au leader français du secteur des automates d’alerte Ciitélécom.

Paris La Défense a modernisé son système d’alerte et d’information dédié aux gestionnaires des buildings du quartier d’affaires. Ce nouveau système d’alerte, basé sur la technologie de Ciitélécom, permet une communication « efficace et ciblée » par mail, sms ou appel vocal automatisé en cas d’incidents et d’événements majeurs (annonce de manifestations ou vols de drones, accidents transport, feu dans le tunnel…) ou d’actes malveillants, jouant un rôle crucial dans le plan de mise en sécurité de La Défense. « Nous garantissons la réception des SMS d’alerte en moins de dix secondes, une performance rendue possible grâce à l’utilisation d’un canal dédié », assure Philippe Jauneau, CEO de Ciitélécom.

Cet outil qui se veut « moderne et performant » selon son Ciitélécom permet de contacter rapidement, massivement mais de façon ciblée, les tours, les établissements recevant du public (ERP) et les occupants de la zone. Il assure également une traçabilité et un suivi précis des réceptions.

Après une étude d’impact concluante en mars 2023, la transition vers l’automate TéléAlerte de Ciitélécom a été menée en collaboration avec plusieurs directions au sein de Paris La Défense, impliquant la formation d’une trentaine de collaborateurs. « Ergonomique et facile à prendre en main, cette solution répond à notre volonté d’harmoniser nos outils avec d’autres acteurs majeurs comme la Préfecture. Elle nous offre plus de réactivité et la possibilité pour tous nos contacts de mettre à jour leurs coordonnées. Nous réfléchissons également à intégrer à terme l’annuaire universel pour contacter les résidents », confie Marie-Laure Bettoli, directrice de la prévention et de la sécurité de Paris La Défense.

La solution de Ciitélécom sera enrichie à partir de l’annuaire universel et des inscriptions volontaires, l’enjeu étant de la compléter notamment pour les commerçants et potentiellement pour les habitants. « Elle s’inscrit dans le cadre des recommandations du Ministère de l’Intérieur et répond à toutes les exigences du RGPD, assurant une gestion confidentielle des données, hébergées en France », précise l’entreprise qui détient ce marché depuis l’année dernière et pour quatre ans.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles