7.5 C
Courbevoie
mercredi 3 mars 2021

Paris La Défense souhaite se doter d’une « raison d’être »

L’établissement public a lancé une consultation afin d’être accompagné pour l'élaboration et la mise en œuvre de sa « raison d'être », au sens de la loi PACTE.

La Défense s’interroge sur son avenir. Trois ans après sa création Paris La Défense se cherche un nouveau cap en lançant une consultation afin d’être accompagné pour l’élaboration et la mise en œuvre de sa « raison d’être ». L’établissement public chargé d’aménager et gérer le plus grand quartier d’affaires d’Europe dit se trouver à « un moment approprié » pour, au-delà de ce que prévoient strictement ses statuts administratifs, s’interroger sur « le sens de son action ».

Paris La Défense ambitionne ainsi d’intégrer « une démarche globale de réorientation de sa stratégie à un moment charnière de l’histoire du territoire ». Cette étape qui s’inscrit au sens de la loi PACTE (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises) a pour vocation d’être « un levier de transformation interne, de renforcement des engagements en termes de développement durable et de responsabilité sociétale de l’établissement, et de définition d’un nouveau positionnement dans son écosystème ».

« Cette démarche est un moyen de questionner le sens profond et durable des missions de l’établissement au service de l’intérêt général. A l’heure où sont livrés les derniers projets immobiliers issus du Plan de Renouveau de La Défense initié en 2007 et au moment où la crise sanitaire et économique actuelle réinterroge le modèle de développement du quartier d’affaires, Paris La Défense doit faire son aggiornamento, explique Georges Siffredi, le président de Paris La Défense et du Département des Hauts-de-Seine qui entend proposer « un cap clair qui guidera l’action de l’établissement, sa stratégie territoriale et les projets à venir ».

Le modèle de La Défense semble remis en cause sur fond de pandémie mondiale. L’établissement se questionne désormais sur ses orientations stratégiques mises en avant depuis sa création dont notamment la primauté donnée à l’attractivité du territoire face à la compétition internationale des grandes métropoles. « Le seront-elles encore dans un contexte de crise puis d’après-crise ? Quelles réponses apporter aux défis de cette crise en termes de mixité urbaine et de services aux populations ? Comment assurer que les outils institutionnels dont dispose le territoire apportent la meilleure contribution possible à l’intérêt général ?, Voilà certaines des questions fondamentales qui se posent aujourd’hui », indique Paris La Défense.

Cette démarche inédite concernera l’ensemble des domaines d’action de l’établissement aussi bien pour l’aménagement, la gestion et la modernisation des espaces publics, de services ou encore d’attractivité. « Ce sens commun doit s’articuler autour de la notion de soutenabilité », précise l’établissement public né de la fusion début 2018 de l’Epadesa (l’aménageur) et Defacto (le gestionnaire).

« Jamais les interrogations sur la durabilité et la résilience du modèle des quartiers d’affaires métropolitains ne se sont posées avec autant d’acuité qu’aujourd’hui, et la simple reproduction des mécanismes du passé serait porteuse d’un risque d’impasse écologique, sociale et financière que chacun perçoit désormais de manière tangible », rajoute Paris La Défense.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles