10.4 C
Courbevoie
mardi 26 octobre 2021
- Publicité -

Le coût du chantier Eole déraille une nouvelle fois

Programmé pour la mi-2023 vers Nanterre via La Défense, puis à la fin 2024 pour Mantes-la-Jolie, le prolongement du RER E est de nouveau dans le viseur de la région. Le coût du projet a explosé.

Le budget d’Eole explose de nouveau. Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France a dénoncé jeudi dernier au Parisien, la forte hausse du coût du prolongement du RER E vers l’Ouest, estimée selon elle à 1,7 milliard d’euros. Chiffré initialement à 3,7 milliards d’euros, le montant du projet a complètement déraillé pour avoisiner actuellement les 5,4 milliards d’euros.

« SNCF Réseau fait ce qu’il veut et méprise ses financeurs, a affirmé Valérie Pécresse dans une interview au Parisien. C’est inacceptable. Cette fois, nous ne pouvons plus payer ! ». Si l’État et la Société du Grand Paris (SGP) sont les principaux financeurs, les collectivités locales dont la région, les départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines mettent eux aussi la main à la poche.

Contacté par l’AFP, SNCF Réseau qui porte ce projet n’a pas confirmé officiellement le montant. « Des modifications de programmes externes au projet et des contraintes supplémentaires, dont des aléas et imprévus, sont intervenues depuis le début des travaux, auxquels s’ajoute la Covid 19 », s’est défendue l’entreprise publique pour qui ces aléas « demeurent aujourd’hui dans une enveloppe de 30 % du chiffrage initial ». En plus de la crise sanitaire, SNCF Réseau justifie ce dérapage par les multiples manifestations des gilets jaunes qui ont imposé des démontages d’installations de chantier et des arrêts de production et plus surprenant par deux crues de la Seine.

En début d’année SNCF Réseau avait déjà annoncé un surcoût de son projet de l’ordre de 640 millions d’euros en appelant aux collectivités. Et l’entreprise avait alors prévenu que le contexte sanitaire entrainerait d’autre surcoûts.

Mais il n’y a pas que sur le plan financier qu’Eole a des soucis. Prévu à l’origine pour la fin 2022 vers Nanterre, via La Défense, le prolongement du RER E a été retardé à la mi-2023 à cause de la crise sanitaire et des longues semaines d’arrêt des travaux en mars et avril 2020. Pour aller vers Mantes-la-Jolie il faudra attendre la fin 2024.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles