8.8 C
Courbevoie
mercredi 28 février 2024
- Publicité -

L’A14 passera en flux libre dès l’année prochaine

Sanef déploiera dans quelques semaines ses nouveaux portiques pour son projet de flux libre. Les actuelles barrières de péage à Montesson et Chambourcy cesseront de fonctionner à partir de juin 2024.

Dès l’été prochain, les barrières de péage de l’autoroute A14 commenceront à disparaitre du paysage. Mais ce n’est pas pour autant que l’autoroute deviendra gratuite. Près de vingt ans après son inauguration, l’autoroute A14 va bientôt connaître une petite révolution.

S’élançant du quartier d’affaires de La Défense pour rejoindre l’A13 au niveau d’Orgeval (Yvelines), l’A14 et ses quelques vingt kilomètres va être la première autoroute française à passer entièrement à la technologie flux libre.

La Sanef, exploitante de cette autoroute ouverte en 1996, a confirmé ce changement pour 2024. D’ici la fin de l’année, l’entreprise installera de nouveaux portiques bardés de caméras de reconnaissance de plaques d’immatriculation tout le long du parcours. L’objectif : réduire les embouteillages et surtout les coûts d’exploitation.

Il faudra alors attendre l’été 2024, probablement vers le 20 juin, pour qu’ils soient opérationnels. En attendant, les 30 000 usagers quotidiens de cet axe (la partie dans le tunnel de Nanterre – La Défense reste gratuite) devront toujours payer le péage en espèces ou par carte bancaire aux barrières de Montesson et Chambourcy.

Une fois le flux libre en service, les barrières de péage de Montesson et Chambourcy seront inopérantes et disparaîtront progressivement. Une grande partie de l’espace sera alors « rendu à la nature », promet la Sanef.

La suppression du péage ne signifie pas que l’autoroute sera gratuite. Pour les utilisateurs du badge télépéage, rien ne change. Les autres usagers devront régler leur passage dans les 72 heures, soit sur internet (avec la possibilité de rendre la transaction automatique pour les futurs passages) ou bien dans des bureaux de tabac partenaires. Pour s’identifier il suffira de rentrer sa plaque d’immatriculation. Et attention pour les réfractaires. Un non-paiement pourra entrainer une amande allant jusqu’à 375 euros.

La Sanef ne prévoit pas de s’arrêter là. Après l’A14, le groupe ambitionne de s’attaquer à l’A13. L’autoroute de la Normandie passera en flux libre à la fin de l’année 2024. Toutes les barrières de péage ne disparaîtront qu’à l’horizon 2027.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles