9.3 C
Courbevoie
jeudi 6 mai 2021

La préfecture des Hauts-de-Seine assure que l’activité du centre de vaccination de Nanterre est « maintenue »

Alors que le maire de Nanterre, Patrick Jarry s’est agacé que sa ville soit privée de doses de vaccin pour des nouvelles injections durant deux semaines, la préfecture des Hauts-de-Seine temporise.

Fin de la polémique ? Après le coup de colère de Patrick Jarry, le maire de Nanterre qui s’est vivement agacé que sa ville soit privée de doses de vaccin pour des nouvelles injections durant deux semaines, la préfecture des Hauts-de-Seine a réagi ce lundi dans un communiqué.

« Cette semaine, la dotation départementale n’a pas fait l’objet, comme les semaines précédentes, d’une répartition entre les treize centres ambulatoires. Les dotations allouées l’ont été selon une méthode arrêtée au niveau régional sur la base des rendez-vous pris et constatés sur Doctolib », explique la préfecture pour qui « cette situation peut expliquer des dotations différentes entre les centres de vaccination. Les centres en ont été préalablement informés ».

Selon la préfecture, « aucun rendez-vous de première injection n’ayant été pris sur Doctolib à Nanterre, il n’y aura pas cette semaine de dotation pour ce type d’injection ». Le service de l’État précise cependant qu’il y aura bien des premières injections pour les personnels soignants cette semaine au CASH de Nanterre, soit 430 doses. Par ailleurs, toujours selon la préfecture, le centre de vaccination hospitalier du CASH assurera également les deuxièmes injections pour les professionnels de santé dès cette semaine soit 306 doses.

La préfecture rappelle en outre que le centre de vaccination ambulatoire de Nanterre ayant ouvert le 18 janvier aux personnes de plus de 75 ans, « disposera bien » des doses de deuxième injection à partir du lundi 15 février, soit 28 jours après les premières injections. « Ces deuxièmes injections sont donc garanties », affirme-t-on.

« Enfin, au fur et à mesure des approvisionnements, le centre de vaccination de Nanterre pourra à nouveau réaliser des premières injections pour les personnes de plus de 75 ans », conclue la préfecture pour qui le centre de Nanterre va « connaitre une forte activité vaccinale les semaines à venir ».

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles