10.7 C
Courbevoie
mercredi 17 avril 2024
- Publicité -

Les uniformes scolaires de Puteaux ne sont pas fabriqués au Portugal comme promis

Les polos et sweats qui étaient supposés être fabriqués au Portugal proviennent en réalité de bien plus loin.

Une provenance qui suscite la controverse. Les uniformes scolaires expérimentés depuis quelques jours dans plusieurs écoles de Puteaux ne tiennent pas leurs promesses. Fournis à près de 900 élèves des écoles des Bergères, Parmentier et Défense 2000, une partie de ces uniformes devait être fabriquée au Portugal avec les labels écoresponsables.

Sauf que la promesse de la municipalité n’a pas été tenue. Selon Le Parisien, des parents ont découvert sur les étiquettes des polos et sweats une provenance différente de celle qui leur avait été annoncée : le Bangladesh et le Pakistan. Deux pays réputés pour leurs conditions de travail déplorables.

« Ce n’est pas du tout ce qui était prévu », s’est défendu Vincent Franchi, premier adjoint au maire (LR) de Puteaux et fils de Joëlle Ceccaldi-Raynaud, la maire de Puteaux, dans une déclaration au Parisien. L’adjoint affirme que le fournisseur a été convoqué à la mairie pour expliquer cet incident.

« Bien qu’il ne soit pas légalement contraignant d’imposer une provenance spécifique au prestataire mais plutôt des normes, la société sélectionnée par appel d’offres s’était engagée à une production européenne », a ajouté Vincent Franchi, bien déterminé à ne pas laisser passer cette fausse note.

Sur France Bleu Paris, le premier adjoint a reconnu une précipitation. « Du fait des délais, de la quantité, ils sont allés chercher des vêtements en Europe mais fabriqués à l’étranger dans des stocks existant ».

Ces uniformes, composés d’une blouse pour la maternelle, d’un gilet et d’un polo pour l’élémentaire, ont coûté près de 150 000 euros. L’expérimentation a été financée conjointement par l’État et la collectivité locale. Cependant, les écoliers ne les porteront que pendant trois mois. La municipalité prévoit en effet de lancer un nouvel appel d’offres en vue de la rentrée de septembre 2024, en incluant une quatrième école dans le programme expérimental.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles