16.2 C
Courbevoie
lundi 27 mai 2024
- Publicité -

Du plomb retrouvé en quantité anormale dans l’eau de l’immeuble Sunside

Le propriétaire Gecina a découvert du plomb dans une quantité anormale après un contrôle de routine dans son immeuble Sunside.

Mais comment du plomb a pu se retrouver dans une telle quantité ? C’est un test de routine périodique qui a révélé ces surprenant résultats. Gecina, le propriétaire de l’immeuble Sunside dans le Faubourg de l’Arche, à Courbevoie a été informé de la découverte de plomb dans une quantité anormale. Les résultats ont fait part d’une présence de 16 microgrammes par litre alors que le seuil autorisé en France n’est que de 10 microgrammes. Ce taux était jusqu’en 2013 fixé à 25 microgrammes.

Après cette découverte, Gecina a immédiatement prévenu Keolis, le locataire de l’immeuble qui l’occupe en partie depuis octobre dernier. « Nous avons informé les 450 salariés. Par mesure de précaution toutes les fontaines à eau ont été coupées et des affichettes d’information ont été déployées », a confié le service de communication de Keolis.

En parallèle, Gecina a alerté l’Agence Régionale de Santé (ARS), qui n’a cependant pas préconisé de mesures. La ville de Courbevoie a également été prévenue de cette découverte. Par précaution, la municipalité a décidé de réaliser des tests sur son propre réseau et de distribuer des bouteilles d’eau à l’école maternelle des Fauvelles ainsi que dans plusieurs structures de la petite enfance.

Ce taux élevé surprend puisque le quartier du Faubourg de l’Arche a été aménagé dans les 90 et que l’immeuble Sunside (anciennement Pyramidion) a été construit à la fin des années 2000 puis a subi une rénovation après le départ de son ancien locataire, le laboratoire MSD. Cette présence élevée reste d’autant plus incompréhensible qu’Adamas, l’immeuble voisin, également propriété de Gecina a affiché un taux de 0,9 microgramme par litre.

Pour tenter de tirer au clair cette histoire, Suez, le distributeur d’eau potable dans le quartier a réalisé des analyses complémentaires. Les résultats sont attendus d’ici une dizaine de jours, précise Le Parisien.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles