4.3 C
Courbevoie
mardi 6 décembre 2022
- Publicité -

Un agent de sécurité du Westfield Les 4 Temps très violemment agressé

Âgé d’une soixantaine d’années, l’agent de sécurité a reçu de très nombreux coups de poings au visage.

L’agression a été aussi rapide qu’ultra-violente. Un agent de sécurité du centre commercial Westfield Les 4 Temps, employé de la société Securitas a été très violemment agressé ce mercredi soir, vers 21 heures. Dans une vidéo de huit secondes, partagée dans un premier temps sur des messageries avant de circuler sur les réseaux sociaux, on y voit un homme frapper de plusieurs coups de poings le visage d’un vigile du mall, dont les boutiques viennent de fermer.

La scène se déroule entre le kiosque Yogurt Factory et la boutique Jules (en travaux), non loin de l’Apple Store et du Go Sport. L’agresseur inflige d’abord deux coups à sa victime qui n’a pas le temps de réagir pour se protéger. Il s’écroule au sol. A califourchon sur lui, le bourreau vêtu d’un jean et d’un sweat, lui donne six très violents coups de poing au visage supplémentaires avant de prendre la fuite.

La victime âgée de 62 ans gis par terre. Chaos, l’agent, un ancien champion de box thaï est emmené dans un état grave vers les urgences de l’hôpital Foch de Suresnes et plongé dans un coma artificiel dont il a été brièvement sorti pour des opérations. Aujourd’hui l’agent de sécurité qui travaille dans le centre depuis une bonne trentaine d’années souffre de multiples fractures au visage.

Les raisons de cet acte ultra-violente restent pour l’heure à éclaircir d’autant que l’agresseur est toujours en fuite. Mais selon nos informations, tout a commencé plus tôt dans la soirée lorsque plusieurs agents de sécurité auraient fait sortir l’agresseur du centre. Ce dernier serait alors revenu à la charge s’en prenant à ce vigile qui n’avait visiblement pas participé à son éviction.

Ce déferlement de violence envers cet agent de sécurité très apprécié pour sa gentillesse et sa rigueur a choqué dans la galerie marchande. « Nous déplorons ce terrible évènement et accompagnons notre agent de sécurité qui est toujours à l’hôpital actuellement. Selon les médecins, son pronostic vital n’est pas engagé », indique dans un communiqué ce jeudi soir la direction du centre commercial disant travailler en « lien étroit avec la préfecture et la police » pour retrouver l’agresseur et qu’une ligne de soutien et d’accompagnement a été ouverte pour tous les agents souhaitant échanger avec des consultants psychologues. Avant de rajouter : « Notre centre est un site sécurisé. Nous avons développé, depuis plusieurs années maintenant, des mesures importantes et adaptées, en lien étroit avec les autorités pour assurer au quotidien la sécurité de ses clients et collaborateurs, que nous allons encore renforcer ».

« Avec la crise sanitaire et le contrôle des pass sanitaire, les agents de sécurité étaient en première ligne. Toutes les semaines il y avait des camarades qui se sont fait taper sur la gueule », déplore Charles Dassonville, dirigeant de la fédération CGT du Commerce et des services.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles