25 C
Courbevoie
mercredi 24 juillet 2024
- Publicité -

Paris 2024 : la Paris La Défense Arena est (presque) prête pour les Jeux

L’aménagement des deux bassins olympiques et paralympiques est quasiment achevé à la Paris La Défense Arena.

Dans un peu plus de quinze jours, la capitale et sa Paris La Défense Arena vont être au centre du monde. Site olympique pour les épreuves de natation et les phases finales de water-polo, puis pour les rencontres de para natation aux Jeux Paralympiques, la plus grande salle de spectacle d’Europe a presque achevé sa transformation en un centre aquatique.

Alors que le Comité d’organisation des Jeux Olympiques (COJO) de Paris 2024 doit réceptionner ce jeudi ce site majeur de compétition, l’italien Myrtha Pools a annoncé avoir terminé le montage des deux bassins hors-sols, celui pour les compétitions ainsi que celui pour l’entraînement qui ne sera pas visible pour le public.

Composés de plaques en acier inoxydable, ces deux équipements en kit fabriqués en Italie ont nécessité les bras de vingt-sept employés de Myrtha Pools. Durant les Jeux plusieurs salariés de Myrtha Pools seront présents sur place en permanence pour veiller sur ces deux piscines XXL. Longs de cinquante mètres pour vingt-cinq de large et une profondeur d’environ 2,15 mètres, chacun des deux bassins a nécessité plus de 2,5 millions de litres d’eau.

« Les deux bassins sont remplis d’eau. Nous sommes en train de terminer le traitement de l’eau », indique Alexandre Gandoin, directeur commercial France de Myrtha Pools. « L’eau est arrivée à 14 degrés et il nous a fallu quatre jours pour la faire monter à 26 degrés avec nos chaudières », rajoute-t-il.

Le bassin d’entrainement qui ne sera pas visible du public – Myrtha Pools

Transformer la Paris La Défense Arena en un centre aquatique n’a pas été si simple. « Le planning a été extrêmement serré. Ça a été un gros challenge », admet Alexandre Gandoin. Parallèlement au montage des deux bassins olympiques, qui a débuté au lendemain du dernier concert de Taylor Swift en mai dernier, une tribune de presse d’une capacité d’un millier de journalistes a été édifiée par-dessus la chambres d’appel et la régie télé et un plancher en échafaudage nommé « la plage » a été dressé tout autour.

Le démontage au terme des Jeux Paralympiques sera aussi une mission importante pour Myrtha Pools. Les deux bassins acquis par Paris 2024 auront droit à une seconde vie. S’inscrivant dans « l’héritage des Jeux », le bassin de compétition ira équiper dès la fin des Jeux Paralympiques la nouvelle piscine de Sevran et celui de l’entraînement sera réduit de moitié pour être affecté à l’horizon 2026 à Bagnolet.

Tout n’est cependant pas encore totalement terminé. L’habillage de la Paris La Défense Arena aux couleurs de Paris 2024 est en cours de peaufinage tout comme la mise en place des équipements techniques pour le chronométrage, la réalisation vidéo… D’ici là, un test grandeur nature va être mené ce samedi avec des athlètes amateurs de Nanterre et des alentours pour s’assurer que tout est parfait.

Pour chacune des sessions, ce sont près de 15 000 spectateurs qui prendront place dans les tribunes en fer à cheval de l’arena. Et il n’est pas trop tard pour assister aux épreuves de natation, de water-polo et de para natation. De nombreuses places pour une multitude de sessions sont encore disponibles à la vente.

La Paris La Défense Arena va accueillir les épreuves de natation et de water-polo ainsi que celles de para natation – Paris 2024
- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles