7.1 C
Courbevoie
mercredi 3 mars 2021

Sous fond de polémique Olivier Klein est élu président du conseil de surveillance de la SGP

Olivier Klein a été élu président du conseil de surveillance de la Société du Grand Paris sous fond d’une polémique des départements.

Une élection et une polémique. Olivier Klein (PS), maire de Clichy-sous-Bois (93) a été élu président du conseil de surveillance de la Société du Grand Paris (SGP), cet établissement chargé de construire le métro du Grand Paris Express qui passera d’ici à 2030 avec la ligne 15.

Mais cette élection est mal passée auprès des présidents des différents départements concernés par le projet du Grand Paris Express. « À l’occasion de l’élection du nouveau président du conseil de surveillance de la SGP cet automne, le gouvernement semblait disposé à ce que, pour la première fois, un président de département soit élu à sa tête », expliquent dans un communiqué commun les présidents des Yvelines, du Val d’Oise, du Val de Marne, de Seine-et-Marne, de la Seine-Saint-Denis et des Hauts-de-Seine.

Pour ces sept présidents les départements « sont indispensables à la réussite de cette entreprise en aidant à surmonter les nombreuses difficultés inhérentes à ce chantier, pour porter une véritable ambition d’aménagement autour des gares et enfin pour conduire un dialogue avec chacune des parties prenantes, collectivités comme étatiques ».

La grande majorité des départements s’était rassemblée autour de la candidature de François Durovray, président du département de l’Essonne, « très bon connaisseur des questions de mobilités ».

« Mais, au dernier moment, le gouvernement a une nouvelle fois, considéré que ce dossier était sa seule affaire et a imposé un candidat qu’il avait lui-même choisi et dont l’élection était assurée, puisque ses représentants sont majoritaires dans cette instance », s’agacent les présidents qui ont refusé de prendre part au vote.

Une polémique qu’espère bien faire disparaitre le nouveau président de la SGP. « J’aborde cette présidence dans un esprit de dialogue et de travail avec toutes les collectivités locales, notamment les départements. Nous devons trouver ensemble les voies et les moyens d’être utiles à ce projet attendu par les habitants de nos territoires », s’est-il exprimé dans un communiqué.

Parallèlement à cette élection Marc Papinutti, directeur général des infrastructures de transports et de la mer au ministère de la Transition écologique a été choisi comme vice-président. Jean Bensaïd, directeur de Fin Infra, à la direction générale du Trésor, a été désigné vice-président du comité d’audit et des engagements de la Société du Grand Paris, présidé par Christian Favier, président du conseil départemental du Val-de-Marne.

Thierry Dallard, qui reste lui le président du directoire de la Société du Grand Paris a félicité Olivier Klein pour son élection. « L’année 2020 est marquée par les secousses liées à la crise sanitaire. Plus que jamais, toutes les énergies doivent être mobilisées pour réduire l’impact de la crise et faire face aux aléas que nous rencontrons à toutes les étapes de la vie du projet », a-t-il confié.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles