18.2 C
Courbevoie
mercredi 22 septembre 2021
- Publicité -

Le chantier à venir de la ligne du 15 du Grand Paris Express inquiète à Courbevoie

Le conseil municipal de Courbevoie a émis un avis défavorable à la demande de la Société du Grand Paris et lui demande d’améliorer les emprises du futur chantier.

Alors que Courbevoie est encore impacté par le chantier d’Eole, le prolongement du RER E vers Mantes-la-Jolie via La Défense et Nanterre, la ville où est implantée une partie de La Défense va subir dans les prochaines années un autre méga-chantier. Celui de la construction de la ligne 15 Ouest du Grand Paris Express (Pont de Sèvres – Saint-Denis Pleyel). Si Jacques Kossowski, le maire LR de Courbevoie ne s’oppose pas au principe même de cette ligne en rocade, le chantier à venir l’effraie.

Les élus de la majorité mais aussi de l’opposition ont émis à l’unanimité lors du dernier conseil municipal un avis défavorable demandant à la Société du Grand Paris (SGP) qui porte le projet de revoir sa copie sur les emprises de chantier.

Les élus de la ville disent craindre l’impact des différents chantiers pendant de longues années et à de nombreux endroits que va entrainer la construction de ce métro dont une station est prévue à La Défense, près de la Rose de Cherbourg et une à la gare de Bécon-les-Bruyères.

Le square des Brunettes sera largement impacté durant les travaux de construction de la ligne 15 du Grand Paris Express – Defense-92.fr

Parmi les principales inquiétudes de la municipalité, figure la création d’un puits de service le long de l’avenue Gambetta, à l’emplacement de l’actuel chantier d’Eole. Cet ouvrage pourtant prévu de longue date viendra s’intégrer à celui du RER E.

Deux autres ouvrages donnent des tracas à la ville mettant selon elle en péril des espaces verts dont un est localisé à l’emplacement du square des Brunettes. La SGP prévoit de condamner le temps des travaux près 2 600 mètres carrés de l’endroit pour construire un puits de désenfumage connecté au tunnel. Le parc des Bruyères sera également très touché avec une emprise 3 300 mètres carrés. C’est de cette emprise de chantier que la SGP prévoit d’extraire deux tunneliers, l’un venant de La Défense et l’autre de Saint-Denis.

Pour la municipalité, la DUP (Déclaration d’Utilité Publique) modificative (DUPm) du 25 septembre dernier « introduit des modifications majeures et des sujétions inacceptables pour les habitants de Courbevoie, sans s’inscrire dans le respect du principe bilan coût-avantage ».

L’impact de tous ces travaux sur la circulation inquiète aussi. Le maire dit craindre la fermeture du pont Quinze-Perches qui fait la jonction entre sa ville et celle de Bois-Colombes près de la gare de Bécon-les-Bruyères ainsi qu’une portion du boulevard circulaire et de la RN13.

« Oui à l’arrivée de la ligne 15 mais pas à n’importe quel prix, pas aux prix de voir disparaitre nos espaces verts, pas aux prix de rendre inaccessible le pont des Bruyeres durant toute la longueur des travaux », a pour sa part déclaré l’opposant Aurélie Taquillain(LREM).

La SGP prévoit de faire transiter à l’emplacement du parc des Bruyères deux tunneliers pour la ligne 15 du Grand Paris Express – Defense-92.fr

Et Jacques Kossowski ne compte pas en rester là. « Nous allons également attaquer la DUP devant le tribunal administratif avec un avocat du Conseil d’Etat, puisque nous savons que nous devrons aller jusque-là pour se faire entendre », a affirmé l’édile d’après Le Parisien.

La SGP que Le Parisien a contacté défend son supermétro et assure que les lieux seront remis en état et notamment le square des Brunettes avec « les mêmes fonctionnalités, notamment l’aire de jeu et le même cachet qu’au moment de la mise à disposition ».

Désormais Jacques Kossowski espère réunir les communes voisines et aussi le conseil départemental des Hauts-de-Seine à son combat. Reste à savoir comment la SGP va réagir dans cette bataille lancée par Courbevoie. Dernier tronçon à être lancé, la ligne 15 Ouest va faire l’objet d’une nouvelle enquête publique dans les prochaines semaines suite au changement d’emplacement de la gare de La Défense. Pour la mise en service de la portion entre Pont de Sèvres et Saint-Denis Pleyel, la SGP table toujours sur 2030.

L’avenue Gambetta subit déjà les travaux d’Eole depuis le printemps 2016. Ensuite ce sont les travaux de la ligne 15 du Grand Paris Express qui prendront le relais – Defense-92.fr

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles