24.9 C
Courbevoie
mercredi 24 juillet 2024
- Publicité -

Clear Channel France se renomme Cityz Media

Cédé à l’investisseur français Equinox Industries, la branche française de l’américain Clear Channel s’appelle désormais Cityz Media.

Nouveau départ pour Clear Channel en France. Plus de vingt ans après avoir acquis l’afficheur Dauphin né en 1921, le géant américain de publicité outdoor a cédé en novembre dernier sa filiale française à l’investisseur français Equinox Industries. Pour entamer sa nouvelle vie, l’entreprise redevenue « 100 % française » a été rebaptisée Cityz Media, contraction des mots anglais city (ville) et citizens (citoyens).

Se présentant comme le seul acteur du marché présent sur l’intégralité des lieux de vie hors foyer, Cityz Media bénéficie d’un maillage territorial puissant (présent dans plus de 55 agglomérations de plus de 100 000 habitants et plus de 4000 communes) et touche 35 millions de citoyens-consommateurs chaque semaine.

L’ancien Clear Channel est historiquement très présent à La Défense. Si c’est JCDecaux qui détient le marché du mobilier publicitaire de Paris La Défense (auparavant détenu par Giraudy, ex-Exterion Media), Cityz Media est la régie des parkings Q-Park. Cityz Media est surtout l’opérateur pour Unibail-Rodamco-Westfield (URW) des espaces publicitaires des centres Westfield Les 4 Temps et Cnit avec divers formats d’écrans numériques. L’entreprise va d’ailleurs inaugurer au printemps prochain une nouvelle version de son Digital Dream, ce support inédit d’écrans géants inauguré il y a dix ans.

Pour tenter de gagner de nouveaux marchés et venir détrôner JCDecaux de son socle de leader, Cityz Media entend accroître sa part de marché commercial, « renforcer sa politique d’innovation technologique et renouer avec son esprit pionnier ». Cela passera par le développement du DOOH dans les plus de 200 malls où il est présent. De plus, l’entreprise envisage d’engager un plan de transformation dans l’objectif d’améliorer l’ensemble des process et la qualité de service, afin d’accroître la satisfaction des clients et la performance économique de l’entreprise.

Ce plan de transformation sera porté par Didier Quillot, qui succède à Boutaïna Araki à la présidence du groupe. Ancien directeur général d’Orange France (2000 à 2006), il a présidé le directoire de Lagardère Active (2006 à 2011) avant de rejoindre la présidence de la start-up Coyote Systems en 2012. En 2016, il devient directeur général exécutif de la Ligue de Football Professionnel jusqu’en 2020, année où il lance son activité de conseil et d’investissement. Depuis novembre 2023, il présidait le conseil de surveillance de Cityz Media.

« Je tiens à remercier Boutaïna pour la transition qu’elle a assurée avec les actionnaires et pour son implication dans le succès de l’entreprise depuis plus de douze ans. Sous sa présidence, Cityz Media a développé sa présence sur l’ensemble du territoire français, et a consolidé sa position d’acteur majeur de la communication extérieure, à même de répondre aux enjeux de transitions sociétale et environnementale. Je lui succède avec un esprit de conquête et l’ambition d’opérer une transformation qui soit utile à la fois à nos clients, aux villes et aux citoyens-consommateurs », s’est exprimé dans un communiqué le nouveau président exécutif de Cityz Media.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles