17.2 C
Courbevoie
dimanche 26 mai 2024
- Publicité -

Un adolescent suspecté de planifier un attentat durant les Jeux Olympiques à La Défense a été interpelé

Arrêté en Haute-Savoie, l’adolescent avait attiré l'attention des services de renseignements après avoir publié des messages sur Telegram, exprimant son intention de fabriquer une ceinture explosive.

Le travail des services de renseignement a probablement évité un nouveau carnage. Un adolescent suspecté de vouloir préparer un attentat dans le quartier d’affaires de La Défense durant les Jeux Olympiques a été arrêté ce mardi à Marignier (Haute-Savoie), selon une information du Parisien et de BFMTV.

Les agents de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI) ont placé en garde à vue ce jeune de 16 ans dans le cadre d’une enquête désormais sous la supervision du Parquet National Antiterroriste (PNA), pour des accusations d’« association de malfaiteurs terroriste criminelle ».

L’enquête a été lancée lorsque la Police Judiciaire (PJ) a été alertée par le parquet local suite à un signalement concernant des messages préoccupants diffusés par cet adolescent français sur la plateforme de messagerie cryptée Telegram. Dans ces échanges, le jeune semblait chercher à se procurer les fournitures nécessaires pour fabriquer une ceinture explosive.

Au cours de la perquisition dans l’appartement de ses parents, les enquêteurs ont retrouvé des documents manuscrits dont un serment d’allégeance à Daech. Le téléphone portable du suspect a été saisi et envoyé pour analyse.

Durant les premières heures de garde à vue qui pourrait se poursuivre jusqu’à samedi, le jeune homme a dit vouloir commettre une attaque pendant les Jeux Olympiques, en utilisant un fusil et une ceinture explosive, précisant qu’il ciblait le quartier d’affaires de La Défense, là même où se dérouleront à Paris La Défense Arena les épreuves de natation et de water-polo. Son objectif ultime était de « mourir en martyr » sous les balles des forces de l’ordre au nom de l’organisation Etat Islamique (EI).

Contacté par Le Parisien, le PNA a confirmé avoir ouvert une enquête préliminaire du chef de « participation à une association de malfaiteurs terroriste en vue de la préparation de crimes d’atteintes aux personnes ».

Ce n’est pas la première fois que le plus grand quartier d’affaires d’Europe est la cible de menaces terroristes. En novembre 2015, Abdelhamid Abaaoud, le commanditaire des terribles attentats de Paris, et un de ses complices, mort en kamikaze lors du siège de l’appartement de Saint-Denis par le Raid, avaient prévu de mener une action dans le centre commercial Westfield Les 4 Temps ainsi qu’au commissariat de police.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles