13.9 C
Courbevoie
lundi 27 mai 2024
- Publicité -

Gabriel Attal vient célébrer le prolongement du RER E vers La Défense et Nanterre

Après plus de huit ans de travaux, du retard et un gros dérapage financier, Eole fait son arrivée dans le quartier d’affaires de l’Ouest parisien.

C’était le 12 juillet 1999. Un certain Lionel Jospin, alors Premier ministre, donnait naissance à la ligne E du RER. Vingt-cinq ans plus tard, c’est un autre Premier ministre, Gabriel Attal cette fois-ci, qui est venu lancer officiellement ce vendredi matin l’ouverture de la première tranche d’Eole vers l’Ouest Parisien. Parti de la monumentale station creusée sous la Porte Maillot, le chef du gouvernement a rejoint la gare cathédrale de La Défense pour y dévoiler aux côtés de nombreux élus une plaque inaugurale.

Après plus de huit ans de travaux, pas mal de retard notamment à cause du Covid-19 et un gros dérapage financier (5,4 milliards d’euros contre 3,7 milliards d’euros à l’origine), la ligne E du RER va faire son arrivée lundi prochain dans le quartier d’affaires de l’Ouest parisien. Dans un premier temps, la dernière ligne du réseau va s’offrir trois nouvelles stations : Porte-Maillot, La Défense et Nanterre-La Folie.

Porté par la SNCF Réseau et financé par plusieurs acteurs publics dont l’État, Île-de-France Mobilités (IDFM) et les départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines ainsi que la ville de Paris, l’extension d’Eole sera « un progrès majeur pour la mobilité des Franciliens », s’est félicité Matthieu Chabane, le président de SNCF Réseau.

Dans son discours d’inauguration, Gabriel Attal a parlé d’un « pas de géant » pour des centaines de milliers de voyageurs avec ce projet « d’écologie populaire ». Attendu depuis vingt-cinq ans, le raccordement direct du plus grand quartier d’affaires d’Europe aux gares Saint-Lazare, du Nord et de l’Est en quelques minutes va permettre d’encourager encore plus l’utilisation des transports en commun. « Grâce à Eole, en rendant La Défense et Paris plus accessibles, ce sont des dizaines de milliers de trajets en voiture, donc des émissions de gaz à effet de serre, en moins », anticipe Gabriel Attal pour qui ce prolongement n’est pas synonyme d’une « interdiction brutale » de la voiture « qui bride les français et l’activité », taclant au passage la politique d’Anne Hidalgo, la maire de Paris, présente à cette inauguration.

La gare cathédrale de La Défense ouvrira ce lundi 6 mai – Defense-92.fr

Principal financeur du projet avec 1,5 milliard d’euros, sans compter le financement des nouveaux matériels roulants, Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France et d’IDFM, estime que cette nouvelle portion du RER va « changer la vie de centaines de milliers de Franciliens », permettant de désaturer le RER A et la ligne L du Transilien. L’élue a également salué cet « exploit » de glisser cette gare de La Défense sous le Cnit, le plus ancien des bâtiments de La Défense.

De son côté, Georges Siffredi, le président du département des Hauts-de-Seine et de Paris La Défense, a rappelé l’importance de ce prolongement pour les habitants, les salariés et les étudiants de La Défense et Nanterre.

La mise en service d’Eole ce lundi ne sera que très partielle. Seulement quatre trains par heure sont prévus, entre 10 heures et 16 heures, du lundi au vendredi et jusqu’à 20 heures le week-end. Il s’agira de navettes qui n’iront pas plus loin que Magenta. Les voyageurs devront changer de train pour poursuivre leur périple vers les branches de Chelles-Gournay et Tournan. Pendant la quinzaine des Jeux Olympiques, ainsi que la semaine des Jeux Paralympiques, la ligne sera active toute la journée, mais uniquement avec des navettes circulant toutes les douze minutes pour desservir exclusivement les trois nouvelles gares, sans correspondance avec Haussmann Saint-Lazare, le terminus actuel de la ligne depuis son ouverture en juillet 1999 (excepté entre 10 heures et 16 heures en semaine et 20 heures le week-end, où il sera possible de rejoindre la capitale). Il faudra ensuite attendre la fin de l’année et l’arrivée suffisante des RER NG, le nouveau matériel, pour que la ligne puisse fonctionner pleinement.

Pour se rendre à Mantes-la-Jolie, les voyageurs devront faire preuve de patience, car l’extension ultime vers l’Ouest de la ligne ne sera ouverte qu’à la fin de l’année 2026. En attendant, les usagers devront continuer à utiliser la ligne J du Transilien depuis Paris Saint-Lazare, dont l’une des branches sera transférée dans deux ans à la ligne E. Autre solution : le réseau Express A14 en partance de La Défense. À terme, ce réseau de bus sera alors remanié lors de l’ouverture complète d’Eole.

A terme, selon les calculs de la SNCF et d’IDFM, la ligne E prolongée dans son ensemble devrait voir passer quotidiennement 650 000 voyageurs, comparé aux 370 000 actuels.

Une rame du RER NG arrivant en gare de La Défense avec Gabriel Attal à bord – Défense-92.fr
- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles