1.9 C
Courbevoie
mardi 7 février 2023
- Publicité -

Le Marché de Noël de La Défense « nouvelle version » se referme avec un bilan plutôt positif

Organisé pour la première fois par 2A Organisation, le Marché de Noël de La Défense a enregistré près de 850 000 visites.

Le Marché de Noël à La Défense s’est refermé ce samedi. Malgré un couac repoussant son ouverture de deux jours, le Marché de Noël installé au cœur du parvis de La Défense s’est achevé en cette veille de Noël. Cette édition 2022 organisée par 2A Organisation a enregistrée près de 850 000 visites. « On est très contents de la fréquentation », se félicite Thibault Delourme, le dirigeant de 2A Organisation.

Codecom, le précédent et historique organisateur du village avait subi ces dix dernières années de nombreuses difficultés (terrorisme, crise des Gilets jaunes, grèves dans les transports, Coronavirus,…). 2A Organisation a eu plus de chance, mais a tout de même dû faire face à une météo parfois capricieuse et surtout à la Coupe du Monde de football. La finale malheureuse de la France face à l’Argentine a fait plonger la fréquentation du village. « On a été impactés par la finale. Ça été le dimanche le plus calme en activité », note Thibault Delourme. Ce jour-là, le village a accueilli seulement 18 000 visiteurs contre 42 000 personnes le dimanche précédent, celui du 11 décembre.

Cette édition du Marché de Noël était aussi placée sous le signe de l’écologie et la solidarité avec la mise en place de consignes pour les gobelets. Les clients avaient le choix de reverser l’euro de consigne à l’association « Les Bonnes Fées » ou à des associations locales du quartier. Ce sont au total 30 000 euros de dons qui ont été versés.

De leur côté les commerçants et restaurateurs semblent s’y retrouver dans cette nouvelle version du Marché de Noël, même si tout n’est pas parfait, surtout au niveau de l’organisation et de la taille. « On est contents de ce que l’on a vendu mais on est un peu déçus de l’organisation et des événements extérieurs », note Christopher Barbot, un vendeur de bijoux. « On a fait ce qu’il fallait faire. On a nos habitués », glisse Txomin, un commerçant de produits alimentaires basques. « C’était bien, même si on a ouvert avec deux jours de retard. Au niveau de la vente à emporter on avait trop de concurrence. On était un peu déçus car on avait compris qu’il n’y en aurait qu’un seul », estime Sylvie, une responsable du restaurant savoyard. « Ça été une bonne année », indique pour sa part Jean-Claude, l’historique vendeur de santons de Provence. Si le commerçant historique a apprécié globalement l’organisation, il dit regretter un marché « trop petit » et l’absence d’une boutique de décorations.

Un souhait des commerçants qui pourrait être comblé. S’étendant cette année sur 7 000 mètres carrés, le village devrait gagner 2 000 mètres carrés supplémentaires passant dès l’an prochain à 9 000 mètres carrés. De quoi ajouter possiblement une cinquantaine de commerçants supplémentaires et surtout une boutique dédiée aux décorations de Noël. « On a bien compris qu’il y avait une attente du public. On a un projet », confie Thibault Delourme.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles