2.3 C
Courbevoie
vendredi 9 décembre 2022
- Publicité -

Sous le Cnit, la gare cathédrale d’Eole a pris ses formes

Dans un an, si tout va bien la gare Eole de La Défense accueillera ses premiers voyageurs. Aujourd’hui le gros œuvre de cette gare cathédrale est achevé.

C’est un chantier titanesque quasiment invisible des passants. « C’est une cathédrale, sous la cathédrale dans un trou de souris », s’enthousiasme Armelle La Grange, la porte-parole du projet au sein de SNCF Réseau. Le chantier de la future gare Eole de la Défense a franchi une étape importante cet été puisque le gros œuvre s’est achevé. Lancé fin 2016 et après des mois d’excavation, les terres ont fini d’être évacuées dans cette gare monumentale.

La gare de La Défense sera dotée d’un grand quai central – Defense-92.fr

« L’enjeu majeur de cette gare a été la reprise de 120 des poteaux du Cnit (qui soutiennent non pas la voute mais le bâtiment dans le Cnit, ndlr) pour ne pas déstabiliser l’ouvrage », indique Aurélie Carmel, cheffe de projet de la gare de La Défense pour SNCF Réseau. Ces 120 poteaux reposent désormais sur une grande dalle de béton qui sert de toit à la gare. Pour soutenir le tout, soixante immenses colonnes en béton viennent s’enraciner dans le sol. Une partie de ces colonnes sont d’ailleurs visibles dans cette gare offrant son aspect de cathédrale des temps modernes.

Le quai central de la gare sera surplombé d’une mezzanine d’où se grefferont les différents accès – Defense-92.fr

Cette gare aux dimensions impressionnantes offrira aux voyageurs une hauteur sous plafond de 18 mètres (24 mètres si l’on compte les parties enterrées), s’étendra sur 120 mètres. Le quai central sera surmonté d’une grande mezzanine circulaire d’où se grefferont les différents accès. Comme ses sœurs d’Haussmann Saint-Lazare et Magenta (les deux actuelles gares souterraines d’Eole ouvertes en 1999), la gare de La Défense imaginée par l’architecte Jean-Marie Duthilleul offrira un aspect ouvert en mélangeant béton brut, revêtements au sol en bambou et panneaux métalliques avec un effet miroirs.

L’aménagement de l’un des accès de la gare de La Défense – Defense-92.fr

La station du RER E comprendra de nombreux accès, pour certains vers le parvis, un autre vers le nouveau Cnit et les autres vers la salle d’échanges de la gare de La Défense, les quais du RER A et ceux du Transilien. Au total ce sont 56 escalators (non visibles sur les photos prises fin juin) qui vont équiper la gare et une douzaine d’ascenseurs.

La grande faille de la gare émergera dans le Cnit – Defense-92.fr

Parallèlement à l’aménagement de la gare, l’installation des équipements dans les tunnels entièrement creusés se poursuit avec la pose des rails, des caténaires et différents équipements et outils de signalisation.

Prévue à l’origine pour ouvrir en 2020, puis dans un calendrier définitif à la fin 2022, la pandémie a finalement repoussé la mise en service d’Eole vers Nanterre La Folie. Les trois nouvelles stations (Porte Maillot, La Défense et Nanterre La Folie) n’ouvriront finalement qu’à l’été 2023. Il faudra ensuite attendre 2024 pour que le RER E atteigne Mantes-la-Jolie, son terminus définitif.

L’un des tunnels où circuleront les RER de la ligne E – Defense-92.fr
- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles