8.5 C
Courbevoie
samedi 20 avril 2024
- Publicité -

L’historique concessionnaire Suzuki de La Défense a définitivement fermé

Installé depuis 1980 en bordure du quartier d’affaires, le concessionnaire Suzuki de La Défense a cessé son activité à la fin du printemps.

C’est la fin d’une aventure familiale débutée il y a une quarantaine d’années. Installé depuis 1980 en bordure du quartier d’affaires, le long du boulevard de la Mission Marchand à Courbevoie, l’historique concessionnaire Suzuki de motos et scooters (mais pas de voitures) a cessé son activité à la fin du printemps.

C’est en 1974 que Pierre Farcigny, passionné de moto ouvre une première boutique boulevard de Verdun, à Courbevoie. Un peu plus tard, il voit dans le quartier d’affaires un véritable potentiel, où des milliers de salariés sont souvent à la recherche d’une mobilité alternative. Il va alors jeter son dévolu sur cet emplacement en or, situé le long d’un axe très fréquenté et y transférer son activité en 1980. Dans cette passion, il embarque Nadia, son épouse. Henri, l’un des enfants du couple va lui aussi succomber aux joies des deux-roues en intégrant l’équipe du magasin.

Rapidement, la concession du boulevard de la Mission Marchand, l’une des premières de la marque japonaise en France va devenir un repère pour les passionnés de motos et les amateurs de scooters. Dans les années 90 le quartier de La Défense va franchir la ligne SNCF pour s’étendre. De là naitra le Faubourg de l’Arche. L’appétit des promoteurs pour le terrain de Pierre Farcigny va être féroce, tout comme celui de la ville de Courbevoie qui lorgne sur ce morceau de terre. Mais durant des années le couple résiste aux avances.

Mais aujourd’hui l’âge de la retraite est arrivé pour le couple Farcigny. De la fatigue mais pas que. Car le marché n’est plus le même qu’il y a encore dix ans. La chasse aux deux-roues menée par la ville de Paris depuis quelques années décourage désormais de plus en plus d’usagers. Agacé des nouvelles normes européennee à répétitions, le japonais Suzuki a cessé la commercialisation de plusieurs de ses modèles phares de scooters comme le Burgman. Et puis il y a eu la crise sanitaire qui est passée par là, marquant un ralentissement des ventes.

La concession Suzuki de La Défense avait ouvert en 1980 – Defense-92.fr

Avant sa fermeture le garage comptait dans son équipe en plus du couple Farcigny et son fils Henry, deux mécanos dont Dimitri. A son apogée, dans les années 90 c’était pourtant bien plus. « Nous étions jusqu’à onze », se souvient Pierre Farcigny.

« Oui ça fait un pincement au cœur de fermer c’est sûr, mais c’est la vie », confie Pierre Farcigny. Si Henry, leur fils était bien pressenti pour reprendre les clefs du magasin, la conjoncture en a décidé autrement. « Les petits commerçants c’est voué à se terminer », se désole Henri.

« Ça été un bonheur de faire ce travail », confie Nadia emmenée dans cette passion par son mari. « On a travaillé en famille. Nos mécaniciens ont toujours été des gens très compétents. Ça été très agréable de travailler avec eux », ajoute-t-elle très émue de cette fermeture tout en remerciant ses anciens clients pour leur fidélité.

En retraite, le couple n’a pas souhaité partir à la recherche d’un potentiel repreneur, car il faut le dire, ils ne se bousculent pas. « Si ça avait été repris par quelqu’un d’autre ça n’aurait pas été la même philosophie. Il faut que ça soit un passionné et il n’en existe plus », regrette Pierre Farcigny. Pour financer leurs vieux jours Nadia et Pierre préfèrent céder leur bâtiment érigé sur un terrain d’environ trois cent mètres carrés à un promoteur immobilier.

Le terrain où est installé le bâtiment devrait être cédé à un promoteur immobilier – Defense-92.fr
- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles