4.5 C
Courbevoie
dimanche 28 novembre 2021
- Publicité -

Coronavirus : Camélia, douze ans a reçu la 100 000ème dose du vaccin à la Paris La Défense Arena

Un peu moins de deux mois après son ouverture le vaccinodrome de la Paris La Défense Arena a administré la 100 000ème dose du vaccin contre le Covid-19.

En venant se faire vacciner, cette jeune adolescente ne s’attendait certainement pas à autant d’attention à son encontre. Ouvert le 3 mai dernier, le vaccinodrome de la Paris La Défense Arena a administré ce samedi en milieu de journée la 100 000ème dose du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 dont les 12-17, depuis le 14 juin, peuvent profiter. Cette injection symbolique a justement été reçue par Camélia, une jeune fille de douze ans. L’occasion pour la préfecture d’organiser une petite cérémonie.

Un poil stressée et un peu dépassée, le pompier qui l’a piquée a su la rassurer : « Relax, j’ai vacciné 300 personnes et tout s’est bien passé ». Des mots apaisants qui ont fait son effet. « Ça s’est très bien passé. Au moins je n’aurai pas de forme grave », lâche quelques secondes plus tard Camélia, venue avec sa mère. « C’était important pour elle. Elle était pressée de se faire vacciner. Au départ j’avais un peu peur mais elle m’a fait changer d’avis », confie Nour, la mère de Camélia.

En plus de repartir avec sa première dose, l’adolescente s’est vue offrir plusieurs cadeaux remis par la préfecture des Hauts-de-Seine, la Croix Rouge qui gère le centre et de la Paris La Défense Arena. Et cette dernière lui a remis deux places pour l’un des prochains concerts de Céline Dion.

Dans la coursive de l’arena où Camélia a été applaudie il y avait foule ce samedi. « Actuellement nous avons principalement des gens qui sont là pour leur deuxième dose », explique Alexandre Agogue, responsable du centre pour la Croix Rouge. Mais il y a aussi des premières injections. De quoi remplir le centre géant qui tourne désormais à plein régime avec une vingtaine de box pour plus de 3 000 injections par jour. Pour piquer, le vaccinodrome s’appuie toujours sur des pompiers de la BSPP. Aux soldats du feu viennent s’ajouter des infirmiers mobilisés par Generali et Europ Assistance.

A l’échelle départementale, la préfecture revendique plus d’1,2 million d’injections. « Nous avons une capacité de 115 000 injections par semaine dans le département. C’est considérable », assure Laurent Hottiaux, le préfet des Hauts-de-Seine. Aux vingt-cinq centres du département d’autres vont venir s’ajouter. « Nous allons ouvrir de nouvelles capacités notamment sur le site de l’Université et dans les grands centres commerciaux à partir de début juillet », rajoute le préfet. Le Westfield Les 4 Temps accueillera ainsi dans quelques jours un petit espace de vaccination. « Notre objectif c’est d’aller vers les personnes précaires ou qui ont des grosses difficultés », rajoute Laurent Hottiaux. Et la préfecture compte bien avec ces mini-centres, convaincre avec des médiateurs, les plus sceptiques à la vaccination.

Quant à l’avenir du vaccinodrome de la Paris La Défense Arena, il devrait fonctionner au moins jusqu’à la fin août avant le retour des matchs de rugby et des grands évènements dont l’enceinte en est quasiment entièrement privée depuis octobre dernier.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles