4.3 C
Courbevoie
mardi 6 décembre 2022
- Publicité -

La fin des centres de vaccination contre le Covid-19 approche

La préfecture des Hauts-de-Seine et l’ARS fermeront dans les prochaines semaines les quatre grands centres de vaccination du département des Hauts-de-Seine.

Sauf reprise surprise dans les prochaines semaines de la pandémie du Covid-19, la fin est désormais proche pour les grands centres de vaccination du département. Ouvert il y a un peu plus d’un an, dans un premier temps à la Paris La Défense Arena, avant d’être délocalisé au Pôle Léonard de Vinci, le vaccinodrome devrait fermer ses portes le 2 juillet prochain.

D’ici-là deux autres centres cesseront normalement leur activité. Ceux implantés dans les centres commerciaux So Ouest (Levallois) et Qwartz (Gennevilliers). Par la suite, c’est le centre du Westfield Les 4 Temps qui mettra un terme à ses activités de vaccination, le 16 juillet prochain.

Ces fermetures à venir qui n’ont pas été officiellement actées par la préfecture s’expliquent par la baisse très importante du nombre d’injections du vaccin depuis ces derniers mois. Entre le 4 et 15 mai, 297 injections ont été réalisés au centre Léonard de Vinci, 239 au centre commercial Westifled Les 4 Temps, 151 au Qwartz et 266 à So Ouest.

Le fonctionnement du centre du Pôle Léonard de Vinci est accessible uniquement sur rendez-vous via notamment Doctolib. Pour le centre du Westfield Les 4 Temps, il est ouvert sans rendez-vous les mardis, jeudis, vendredis et samedis entre 11 heures et 19 heures.

La quatrième dose de vaccin est toujours ouverte aux personnes immunodéprimées et aux plus de 80 ans ayant reçu leur dose de rappel depuis plus de trois mois et aux personnes âgées de 60 ans à 79 ans dès six mois après l’injection du premier rappel ou dès six mois après la dernière infection.

Si ces grands centres sont amenés à fermer dans les prochains mois, la vaccination reste toujours possible chez les médecins généralistes, en cabinet d’infirmiers, en pharmacie ou auprès de sages-femmes, en centre médico-social ou auprès de la structure hospitalière en charge du suivi du patient, le cas échéant.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles