25 C
Courbevoie
mercredi 24 juillet 2024
- Publicité -

Législatives 2024 : Marc Gérard, l’étonnant candidat Reconquête dans la troisième circonscription des Hauts-de-Seine

Sur ses réseaux sociaux, Marc Gérard, candidat de Reconquête pour la troisième circonscription des Hauts-de-Seine, affirme avoir étudié à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université. La réalité est tout autre…

Candidat sous l’étiquette Reconquête dans la troisième circonscription des Hauts-de-Seine, Marc Gérard est un parfait inconnu dans la vie politique locale. Pourtant, ce jeune militant du parti d’Éric Zemmour espère bien siéger à l’Assemblée nationale dès juillet.

Alors que très peu d’informations sur son parcours sont disponibles, Marc Gérard, habitant des Hauts-de-Seine mais pas de la troisième circonscription affirme sur sa page Facebook (et l’évoque aussi sur son compte Instagram) qu’il a fait ses études à la prestigieuse Faculté des Lettres de Sorbonne Université entre 2012 et 2020. Mais selon nos informations, le candidat du parti d’extrême droite d’Éric Zemmour n’a jamais mis les pieds dans cette université du Quartier latin.

Contactée, l’université n’a pas confirmé la présence de cet ancien élève supposé dans ses rangs entre 2012 et 2020, comme l’indique sa biographie sur Facebook. Le site de l’université, où figurent tous les étudiants ayant accepté d’y être recensés, ne fait aucune mention de sa présence.

Toujours selon nos informations, le candidat qui espère ravir le siège de Philippe Juvin, le député sortant, est en réalité agent de sécurité dans une tour du quartier d’affaires de La Défense. Un aspect de sa carrière que le candidat ne souhaite visiblement pas mettre en avant…

Le « CV » du candidat Reconquête sur Facebook – DR

Marc Gérard, 28 ans, qui se présente comme « historien et philosophe » et éditorialiste pour « L’Incorruptible », s’affiche fièrement sur son compte Instagram aux côtés de son idole, tractant dans les rues de Courbevoie ou encore donnant des conférences bidons face à un auditoire fantôme, comme l’atteste le reflet sur la vitre du pupitre (mise à jour : son profil a été restreint ce mardi matin, la photo n’est désormais plus visible).

Novice en politique malgré une première candidature en 2022 dans cette même circonscription mais en tant que suppléant, ce drôle de candidat n’a pas vraiment fait campagne. Marc Gérard a bien tenté de quémander la parole auprès des médias, vendredi dernier lors d’un rassemblement organisé devant la mairie de Courbevoie en réaction au viol d’une jeune fille de 12 ans. En vain. Il s’est fait renvoyer balader par tous. Ou presque. Ce fan d’Éric Zemmour a réussi à se faire tendre le micro de RFI et surtout à passer devant l’objectif de l’agence conservatrice « LDC News » où il a profité de l’événement tragique pour s’en prendre notamment aux musulmans.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marc Gerard (@marcgerard78)

Dans sa tirade de quatre minutes, Marc Gérard cible les agresseurs, affirmant qu’ils ne sont pas de « l’Action Française », ni des lecteurs de « Drumont » ou « Maurras » mais des « lecteurs du Coran ».

Pour Marc Gérard, « cette islamisation progressive du pays a favorisé cette montée de l’antisémitisme ». Et le prétendant aux bancs du palais Bourbon estime que le quartier Charras de Courbevoie « s’est islamisé », ce qui a permis « de voir émerger ce genre d’agression ».

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles