11.8 C
Courbevoie
mardi 23 avril 2024
- Publicité -

Bruno Le Maire veut rassurer les entrepreneurs

Le ministre de l'Économie et des Finances était au salon Go Entrepreneurs ce mercredi. Devant son auditoire d’entrepreneurs, Bruno Le Maire a réitéré sa volonté de simplifier le Code du commerce et de mettre un terme aux formulaires Cerfa.

Une volonté de rassurer les entrepreneurs français. Le ministre de l’Économie et des Finances était au salon Go Entrepreneurs ce mercredi à la Paris La Défense Arena. « Votre situation économique et celle du pays ne vont cesser de s’améliorer dans les mois et les années à venir », a prédit Bruno Le Maire face à plusieurs centaines d’entrepreneurs.

L’occupant de Bercy a réitéré sa volonté de simplifier drastiquement le Code du commerce en le faisant passer de 7 000 articles à seulement un millier. « On a ajouté 5 500 articles en vingt ans », s’est agacé le ministre. « Est-ce-que vous êtes mieux protégé ? Non. Est-ce-que ça fonctionne mieux ? Non », a-t-il estimé.

Bruno Le Maire a réaffirmé sa décision de faire disparaître les Cerfa. « Nous allons supprimer l’intégralité des certificats administratifs, les fameux Cerfa. Il y en a 18 100 aujourd’hui, en 2026 on en aura supprimé 80 % et en 2030 nous les aurons tous supprimés », a déclaré Bruno Le Maire.

Ministre depuis bientôt sept ans, Bruno Le Maire a promis que les entrepreneurs et chefs d’entreprises seront désormais au cœur de l’élaboration des nouvelles normes avec le « test PME ». Cette mesure doit permettre aux TPE et PME d’effectuer des tests avant la mise en place d’une nouvelle norme. « Sans l’accord des entreprises, une norme finira au panier, elle ne sera pas adoptée », a-t-il assuré.

Bruno Le Maire a également promis qu’il n’y aurait pas de hausses d’impôts dans les mois à venir, une stabilité fiscale avec un accès plus facile aux financements bancaires. Le ministre a justement fustigé le comportement misogyne de certains établissements bancaires. « Je ne veux plus voir de femmes entrepreneuses qui arrivent dans mon bureau et qui me disent : ‘’Vous ne savez pas quoi, monsieur Le Maire, quand j’ai voulu faire mon prêt on m’a demandé si mon conjoint était d’accord’’. Ça c’est du sexisme et c’est inacceptable. Les femmes entrepreneuses doivent avoir accès aux mêmes crédits que les hommes. Et peut-être même un peu plus », a déclaré le Ministre de l’Économie.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles