0.9 C
Courbevoie
samedi 10 décembre 2022
- Publicité -

Le Pôle Léonard de Vinci affirme son identité par la création de sa charte sonore

Dans le cadre de sa stratégie de marque, le Pôle Léonard de Vinci se dote d’une charte sonore, signée par Getasound.

Une charte sonore en plus d’une charte graphique. Le Pôle Léonard de Vinci se dote d’une charte sonore, signée Getasound, une agence spécialisée dans le marketing sonore. « L’objectif a été de retranscrire ce qui distingue le Pôle Léonard de Vinci des autres établissements, à savoir : la transversalité, la notion de développement personnel et de soft skills, la dimension technologique et moderne », indique le Pôle Universitaire qui regroupe les trois écoles ESILV, IIM et ILV.

« Tout comme la charte graphique exprime l’identité visuelle de la marque, la charte sonore retranscrit musicalement les valeurs et la personnalité du Pôle Léonard de Vinci. Elle s’utilise comme guide pour toutes les utilisations de musiques dans les différentes communications. L’ADN sonore est le centre de l’hymne de la marque De Vinci Higher Education. Il définit l’ensemble du vocabulaire musical de la marque (instrumentation, mélodie, rythme, tempo…) », explique le Pôle.

Se voulant « moderne et engageante » avec une mélodie « facilement reconnaissable et mémorisable », l’identité sonore sera déployée dans l’ensemble des communications du Pôle avec un logo sonore, pour l’attente téléphonique, l’habillage des vidéos mais aussi lors des journées portes ouvertes.

« Pour cet ADN sonore, j’ai choisi de composer un morceau sur une base électronique tout en y amenant des instruments acoustiques. Dans une première partie, le thème est joué à la lyre, afin de faire un clin d’œil à Léonard De Vinci qui affectionnait cet instrument. Puis des voix qui soulignent le groupe et l’esprit d’équipe nous emmènent vers la deuxième partie où les éléments rythmiques évoluent et sont joués au piano, instrument qui souligne l’aspect mature de l’école. Dans une troisième partie, une cassure rythmique et une nouvelle basse viennent souligner la modernité et l’aspect technologique de l’école. Enfin, dans la dernière partie, le thème est joué à la guitare, soutenu par des voix, puis le thème est joué à l’unisson par tous les instruments pour conclure. Le logo sonore commence lui par une rythmique électronique et technologique pour ensuite exposer le thème joué par plusieurs instruments dont les plus reconnaissables seront la lyre et le piano », confie le compositeur, Noé Bailleux.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles