24.9 C
Courbevoie
mercredi 24 juillet 2024
- Publicité -

Le Pôle universitaire Léonard de Vinci lance un Institut des crypto-actifs

Le Pôle Universitaire Léonard de Vinci a inauguré son Institut des Cryptos-Actifs. Consacré à la recherche et à l'éducation sur les devises numériques et les technologies blockchain, cet institut vient compléter l’offre de formations du pôle universitaire.

Après Institute For Future Technologies (IFT) dédié à la conception et au développement des technologies durables, le Pôle universitaire Léonard de Vinci a inauguré ce mercredi l’Institut des crypto-actifs.

La création de l’Institut des crypto-actifs se veut être une initiative pionnière du Pôle universitaire Léonard de Vinci visant à combiner recherche, pédagogie et partenariats avec des entreprises pour démystifier le monde de la crypto-finance.

« Afin de promouvoir et développer les systèmes technologiques et financiers des crypto-actifs, l’Institut s’appuie sur le rayonnement et l’expertise académique du Pôle Léonard de Vinci », indique le pôle qui forme chaque année quelques 10 000 étudiants et apprentis dans ses quatre écoles (ESILV, EMLV, IIM et De Vinci).

Ce nouvel institut se structure autour de deux comités d’experts « pour approfondir les travaux, projets et partenariats tournés vers l’évolution des crypto-actifs ». D’une part, le comité scientifique, composé de onze experts reconnus, oriente les travaux académiques pour faire évoluer la recherche dans le secteur des crypto-actifs. D’autre part, le comité de praticiens, constitué de six spécialistes réputés, « garantit la pertinence des programmes et diverses actions de l’Institut liés aux actualités du secteur ».

Début 2024, l’Institut ambitionne de former des professionnels, souhaitant se perfectionner dans le domaine. Les étudiants pourront continuer à se former à la blockchain au sein de l’ESILV, l’École Supérieure d’Ingénieurs du pôle Léonard de Vinci.

« A notre connaissance, s’il existe bien ici et là des centres de recherches et des initiatives de recherche sur les crypto-actifs, essentiellement localisés aux Etats-Unis et en Angleterre, il n’existe pas d’institut aussi ouvert que celui que nous voulons développer », s’est félicité Cyril Grunspan, le directeur de ce nouvel institut.

Les crypto-actifs regroupent à la fois l’ensemble des crypto-monnaies (Bitcoin) mais aussi les NFT. Vanté par certains ou critiqué par d’autres comme servant de moyen pour blanchir l’argent des escroqueries en tout genre, les crypto-actifs s’appuient sur le réseau informatique et la blockchain pour réaliser des transactions entre des entités. En d’autres termes, les crypto-actifs sont stockés sur un support électronique permettant à une communauté d’utilisateurs de réaliser des transactions sans avoir à recourir aux monnaies officielles, échappant à quasiment tout contrôle des états. Il s’agit donc d’un domaine qui concerne à la fois des experts financiers et technologiques, mais aussi le grand public.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles