4.8 C
Courbevoie
dimanche 28 novembre 2021
- Publicité -

Le département des Hauts-de-Seine ne cédera finalement pas son ancien siège à Novaxia

Le conseil départemental ne cédera finalement pas son ancien hôtel à Novaxia. Un nouveau projet alternatif va être enclenché par la collectivité locale.

La vente de l’ancien Hôtel du département des Hauts-de-Seine ne sera finalement pas conclue avec le promoteur Novaxia. Georges Siffredi (LR), le président du département des Hauts-de-Seine a annoncé aux élus lors de la séance du 13 juillet dernier que la cession de l’ex-siège départemental occupé jusqu’en 2018 par le département était annulée.

Ce capotage est le résultat d’une part, d’un recours déposé par un tiers qui s’opposait à la délibération de la vente du bâtiment par le conseil départemental pour une centaine de millions d’euros à Novaxia. Recours retiré au bout d’une bonne année par le requérant. Mais aussi et surtout à cause de la période économique actuelle. « Novaxia nous a dit : la conjoncture n’est plus la même. Nous n’arrivons pas à obtenir les prêts nécessaires pour acquérir l’immeuble », a détaillé Georges Siffredi.

Le bâtiment de 47 000 mètres carrés répartis sur une dizaine d’étages, construit entre 1981 et 1985 au pied de la tour de la préfecture, à Nanterre ne restera cependant pas à l’abandon des années. Le département s’oriente désormais vers un nouveau projet. « Nous relancerons d’ici à la fin d’année une consultation, non plus dans le cadre d’une vente, mais dans le cadre d’un bail emphytéotique », a indiqué Georges Siffredi en précisant que le département resterait propriétaire du bâtiment.

Ce nouveau projet permettra aux futurs investisseurs plus de souplesse. « Cela évitera aux investisseurs d’avoir à débourser 80 à 100 millions d’euros pour acquérir le terrain. Ils n’auront qu’à débourser le coût de construction et un projet pourra être réalisé plutôt que d’avoir un bâtiment qui reste vide », a rajouté le président qui n’exclut pas un retour de Novaxia dans l’opération.

Une mise à l’arrêt du projet développé par Novaxia que regrette l’un des principaux intéressés. « On prend acte de la décision. La ville de Nanterre est très intéressée au devenir du bâtiment. On considérait que le projet qui avait été retenu était un bon projet », a déploré pour sa part Patrick Jarry (Gauche Citoyenne), le maire de Nanterre qui avait délivré à Novaxia en mai dernier un permis de construire pour ce projet désormais avorté.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles