21.7 C
Courbevoie
mardi 16 juillet 2024
- Publicité -

Fally Ipupa fait un show sous haute tension à la Paris La Défense Arena

L’artiste congolais a donné un énorme concert ce samedi à la Paris La Défense Arena. Plus de 400 forces de l’ordre ont été mobilisées dans la crainte d’incidents.

« Ça va très, très bien se passer ce soir ! », scande Fally Ipupa tout au long de long du concert. L’artiste congolais se veut rassurant auprès de ses fans, car jamais un événement à la Paris La Défense Arena n’avait suscité autant de craintes de débordements.

Car il faut le dire, le dernier passage en France de Fally Ipupa s’était particulièrement mal passé. Son show de février 2020 à l’Accor Arena avait été émaillé de très violents incidents. Vivement contesté en raison de ses accointances alléguées avec le régime au pouvoir en RDC, des opposants avaient incendié plusieurs véhicules à proximité de la salle parisienne.

Particulièrement redouté par les autorités, plus de 400 policiers et gendarmes ont été mobilisés pour sécuriser les abords de la Paris La Défense Arena samedi soir. Cet impressionnant dispositif de sécurité a permis d’éviter des débordements, malgré deux appels à manifester dans le quartier d’affaires. Quinze individus ont d’ailleurs été interpellés.

Détesté par certains et adulé par beaucoup d’autres, le congolais de 45 ans a réussi à remplir le temps d’une soirée la plus grande salle de spectacles d’Europe. Dans une Arena bouillonnante de quelques 40 000 spectateurs, « l’aigle » congolais a lancé son show coloré peu après 21 heures. Largement ovationné, Fally Ipupa a enchaîné durant plus de deux heures ses plus grands tubes dont « Migrant de rêves », « Seul amour », « Mayday » et « Amore » accompagnés d’invités comme Dadju, Tay, SDM et Aya Nakamura,…

Non content d’avoir rempli la Paris La Défense Arena, le chanteur africain a annoncé à la fin de son concert qu’il allait bientôt revenir en France. Et c’est tout simplement au Stade de France que l’artiste originaire de Kinshasa a donné rendez-vous à ses fans, sans pour autant donner de date.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles