4.1 C
Courbevoie
mercredi 7 décembre 2022
- Publicité -

La Paris La Défense Arena a retrouvé sa vie d’avant avec le NRJ Music Tour

Après près de dix-huit mois d’une mise à l’arrêt, la Paris La Défense Arena a retrouvé sa vie d’avant avec le NRJ Music Tour.

La vie d’avant est de retour. Après près de dix-huit mois d’une mise à l’arrêt forcée à cause du Covid-19, la Paris La Défense Arena a enfin retrouvé son public. Premier événement majeur depuis le début de la pandémie, le NRJ Music Tour était de passage dans le quartier d’affaires ce vendredi.

La première radio musicale de France s’est emparée de la grande enceinte multimodale pour y organiser son concert de rentrée où 10 000 de ses auditeurs y étaient invités gratuitement. Durant trois bonnes heures une quinzaine de chanteurs dont le duo d’Ofenbach, Matt Pokora, Zoe Wees, Amel Bent, Grand Corps Malade, Amir, Eva, Kungs, Vitaa & Slimane ou encore Gims se sont enchainés pour des prestations d’une dizaine de minutes sur une scène sobrement décoré. Pour chauffer la salle composée d’un public majoritairement d’adolescent.e.s, Cauet, l’animateur star des après-midis de la radio était aux commandes.

S’il y avait bien une personne qui était heureuse d’être là, c’était Bathilde Lorenzetti, la vice-présidente de Paris La Défense Arena. « J’ai beaucoup de joie et de satisfaction », confie la fille de Jacky Lorenzetti, le président de l’enceinte et du Racing 92. Et elle promet de nouvelles annonces de concerts à venir dans les prochaines semaines et mois. « Nous avons une cinquantaine d’événements programmés au cours de cette saison dont une trentaine de concerts », rajoute Jacky Lorenzetti. Parmi tous ces événements il y aura bien évidement les seize matchs de rugby du Racing 92 en Top 14 dont le prochain est prévu samedi 11 septembre. Le Supercross en novembre prochain. Mais aussi les concerts de Céline Dion, d’Elton John, d’Iron Maiden sans oublier The Hella Mega Tour avec Green Day, Fall Out Boy et Weezer.

Si Bathilde Lorenzetti a le sourire, la crise sanitaire a laissé des traces et surtout de grosses pertes pour l’enceinte : 25 millions d’euros d’après les calculs de l’arena. Pour l’aider l’enceinte a pu compter sur 3,3 millions d’euros d’aides… « Les signaux sont positifs. Nous sommes extrêmement favorables au pass sanitaire », glisse Bathilde Lorenzetti. Car si les événements sont de nouveau autorisés à la Paris La Défense, sans jauge, pour y assister, le pass sanitaire est lui obligatoire.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles