25 C
Courbevoie
mercredi 24 juillet 2024
- Publicité -

Alliance avec le RN : Georges Siffredi et Pierre Bédier quittent Les Républicains

Le président des Hauts-de-Seine et celui des Yvelines ont annoncé qu’ils quittaient Les Républicains après la décision unanime d’Éric Ciotti de faire rejoindre son parti au Rassemblement National.

C’est une violente réplique d’un séisme politique. Après l’annonce d’Emmanuel Macron de dissoudre l’Assemblée nationale, c’est le branle-bas de combat dans tous les partis politiques pour élaborer des listes pour les prochaines législatives programmées les 30 juin et 7 juillet prochains.

Et s’il y a bien une déclaration qui n’est pas passée, c’est celle d’Éric Ciotti faite ce mardi. La volonté du président des Républicains (LR) de s’allier avec le Rassemblement National (RN) a ulcéré bon nombre de cadres du parti comme Georges Siffredi et Pierre Bédier. Les présidents des Hauts-de-Seine et des Yvelines ont annoncé dans la foulée qu’ils quittaient leur formation politique.

« Suite à l’annonce d’Éric Ciotti, qui renie les valeurs qui constituent l’essence même de notre famille politique et fondent mon engagement depuis 43 ans, j’ai décidé de quitter Les Républicains », explique dans un communiqué le président des Hauts-de-Seine et de Paris La Défense, Georges Siffredi, avant d’ajouter : « J’ai toujours revendiqué mon attachement au gaullisme : il est urgent aujourd’hui de tracer le chemin d’une droite qui ne se compromet pas, mais reste fière de ses valeurs, au service de la France et des Français ».

Pierre Bédier ne cache pas non plus son dégoût. « La déclaration de monsieur Ciotti devenant supplétif de monsieur Bardella est insupportable. Il n’y a plus rien qui me rattache à un parti qui nie ses racines les plus profondes », s’est exprimé le président des Yvelines dans un tweet affirmant mettre fin à un engagement « commencé il y a 48 ans ».

Historiquement marqués à droite, les Hauts-de-Seine se sont progressivement tournés vers la Macronie. Lors des élections européennes, la candidate Valérie Hayer est arrivée en tête avec 19,55 %, devant le candidat de gauche Raphaël Glucksmann (16,54 %). La liste du candidat RN, Jordan Bardella, a elle cumulé 13,16 % des voix tandis que François-Xavier Bellamy et sa liste des LR ne sont arrivés qu’à la cinquième place avec 12,36 %. Dans les Yvelines, c’est la liste du RN qui caracole en tête avec 20,53 % des suffrages, tandis que la droite, également cinquième, a cumulé 11,55 % des voix.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles