16.1 C
Courbevoie
mardi 4 octobre 2022
- Publicité -

La Défense va devenir une terre d’expérimentation pour la 5G en 26 GHz

Paris La Défense va réaliser une expérimentation de réseau 5G en 26 GHz pour le quartier d’affaires. Ce test aura pour but de tester la faisabilité et la viabilité d’un schéma d’opérateur neutre et des cas d’usages inédits en environnement urbain très dense.

La Défense, où plutôt son parvis va devenir un laboratoire de la 5G. Alors que la 5G est déjà présente dans les smartphones de nombreux utilisateurs de smartphones depuis déjà une grosse année, Paris la Défense va mener une expérimentation de réseau 5G en 26 GHz pour le quartier d’affaires. Retenu par l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP) en 2019 avec quatorze autres acteurs du Grand Paris, le plus grand quartier d’affaires va pouvoir tester cette version ultra-rapide de la 5G avec les sociétés Efficacity, Equans, Cellnex et Siradel. Pour cette expérience Paris La Défense a lancé un « appel à expérimenter » réparti en deux lots destinés aux opérateurs téléphoniques.

Avec le premier lot, l’établissement public souhaite tester la faisabilité et la viabilité d’un schéma d’opérateur neutre, et fournir un accès clé en main aux opérateurs pour qu’ils viennent apporter leur connectivité. Les candidats peuvent déposer leurs offres jusqu’au 26 septembre. Après une intégration des candidats sélectionnés au « réseau neutre » l’exploitation se déroulera de décembre 2022 à septembre 2023. Pour ce lot les opérateurs choisis devront tester une intégration en mode « MOCN » à un autre réseau, et vérifier les propriétés de propagation et les possibilités en termes de qualité de servies offertes par la bande 26 GHz.

Pour le second lot Paris La Défense entend expérimenter des cas d’usages inédits dans un environnement urbain très dense. Les dépôts de candidatures devront se faire avant le 24 octobre. L’expérimentation se déroulera ensuite entre décembre 2022 et septembre 2023 après une contractualisation et mise en œuvre des cas d’usages en novembre et décembre prochain. Avec ce lot, les candidats retenus devront développer « un nouveau concept », le tester et l’améliorer en conditions réelles, afin de pouvoir ensuite l’intégrer à leur gamme de produits et le vendre tout en bénéficiant d’une première référence sur le territoire emblématique qu’est La Défense.

Cette expérimentation se déroulera sur le parvis, lieu central du quartier d’affaires. Pour permettre ce test, Paris La Défense va s’appuyer sur quatre candélabres de la dalle. L’un sera équipé d’une antenne 4G, utilisant la bande LTE TDD 2,6 GHz, qui sera utilisée comme bande d’accroche (B38) au réseau 5G. Les trois autres seront équipés de small cells 5G mmWave en bande N258 (26 GHz) qui diffuseront la 5G SA en 360 degrés.

« Cette expérimentation permettra également de quantifier l’impact environnemental, et notamment de mesurer la réelle consommation énergétique relative à l’utilisation de la technologie 5G dans la bande 26 GHz », assure Paris La Défense.

L’expérimentation se déroulera sur le parvis de La Défense – DR

La bande des 26 GHz est une bande de fréquences supérieure aux fréquences aujourd’hui utilisées pour les autres générations de téléphonie mobile. « Elle ouvre ainsi la voie à des usages complètement nouveaux qui pourront modifier à terme le paysage des services urbains », indique Paris La Défense.

Cette cinquième génération pourrait notamment permettre une meilleur utilisation des véhicules autonomes qui demandent des temps de réaction très courts, surtout en cas de risque d’accident ; l’utilisation de réseaux électriques intelligents (Smartgrids) permettant d’intégrer en temps réel l’apport des énergies renouvelables et les besoins des véhicules électriques ; l’e-santé (télédiagnostics, télémédecine, téléchirurgie) ; l’utilisation des objets connectés (Internet des objets) ; l’usage de réalité virtuelle, réalité augmentée (vidéo ultra haute définition, maintenance prédictive,…) ou encore l’emploi « massif »de téléphonie  lors de grands événements.

L’expérimentation va reposer sur quatre candélabres présents sur le parvis – Defense-92.fr

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles