17.6 C
Courbevoie
vendredi 7 octobre 2022
- Publicité -

Une nouvelle couture entre le parvis et la place Carpeaux

Paris La Défense vient de lancer en ce début d’année les travaux de transformation de la place Carpeaux.

Un meilleur lien entre le parvis et la place Carpeaux. Aménagée à la fin des années 80 pour accompagner la Grande Arche, la place Carpeaux va connaitre une nouvelle vie. Paris La Défense vient de lancer en ce début d’année la refonte de ce vaste espace de 20 000 mètres carrés bordant le Cnit. Un projet prévu en plusieurs étapes dont la première portera sur le « cratère », cette trémie permettant l’émergence avec la gare de La Défense et l’accès à l’espace Viparis désormais occupé par un le centre de réalité virtuelle.

L’objectif du projet confié à l’agence Richez Associés est de faire passer la place sur deux niveaux afin d’améliorer la différence topographique entre les parties basses et hautes du parvis mais surtout d’offrir une connexion optimale avec les deux futurs accès de la gare du RER E creusée sous le Cnit.

« A l’heure actuelle, la place Carpeaux n’est perçue que comme un lieu de transit, où l’on retrouve le Pouce de César et les taxis. Elle est un lieu de passage, d’entrée et de sortie depuis le Parvis, mais ne dispose pas d’une identité affirmée comme place vivante, lieu d’agrément », indique Paris La Défense qui souhaite faire de ce lieu « une destination » où la place du piéton sera encore plus forte grâce au déménagement de la station de taxi. Pour faire vivre l’espace, une cellule commerciale viendra s’insérer sous la dalle haute de la place, dans une partie de vide résiduel.

Ces travaux doivent permettre de mieux relier le parvis et la place Carpeaux en corrigeant les actuelles différences de niveaux – DR

Cette refonte menée par Chantiers Modernes Construction, une filiale de Vinci a entrainé la destruction des locaux de l’Association du Site de La Défense dont les bureaux ont été transférés à Nanterre. Le petit potager inauguré en 2017 qui y était accolé a été supprimé. A terme c’est l’autre association du quartier, celle de la Maison de l’Amitié logée sous la dalle de la place Carpeaux qui devrait déménager.

L’œuvre « Utsurohi » de Miyawaki Aiko a, elle, été conservée mais déplacée sur quelques mètres dans la place. Quant à la seconde œuvre, « La Ronde des Manches à air » de Daniel Buren, elle va être conservée mais une partie des seize mats ornés de drapeaux à vents va être remplacée par d’autres plus grands pour s’adapter à la nouvelle topographie du lieu. Le Pouce de César, œuvre majeur et emblématique de La Défense conservera sa place d’origine afin d’être sublimée.

Lancé en ce début d’année le chantier va s’étaler sur plusieurs années. Jusqu’en août les travaux d’aménagement se concentreront sur le périmètre autour du « cratère ». Puis à partir de l’année prochaine le projet entamera une nouvelle étape avec jusqu’en 2025 des travaux essentiellement concentrés entre le Cnit et le bâtiment Les Collines de l’Arche. Le point final devrait si tout va bien s’inscrire avec les tours Sisters, le projet des deux tours siamoises développé par Unibail-Rodamco-Westfield (URW) pour enjamber la passerelle du Faubourg de l’Arche en lisère de la place Carpeaux. Mais le projet final de rénovation de la place carpeaux dépend grandement de ce gratte-ciel dont le permis de construire est toujours empêtré dans une procédure de recours en appel.

Le lien entre le parvis et la place Carpeaux doit être amélioré avec ce projet – RichezAssociés

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles