12.9 C
Courbevoie
lundi 20 mai 2024
- Publicité -

La Défense vous ouvre ses entrailles pour une exposition immersive

Les énigmatiques cathédrales englouties du quartier d’affaires seront à découvrir pour quelques jours à travers une exposition immersive de François Roche.

De la culture sous la dalle. Méconnues de beaucoup, les cathédrales englouties de La Défense seront à découvrir pour quelques jours à l’occasion d’une exposition inédite. Pour la seconde année Paris La Défense organise une animation artistique et immersive sous la dalle du quartier d’affaires.

Du 16 septembre au 1er octobre prochain, Paris La Défense accueille, dans ses entrailles, la première mondiale de l’expérience artistique signée François Roche, « La Chambre des mémoires à-venir ». Son collectif d’artistes ouvre les portes des tréfonds du quartier d’affaires pour une plongée mémorielle des plus insolites.

L’expérience artistique « La Chambre des mémoires à-venir » proposera une immersion complète et performative. Mêlant des aspects philosophiques, scientifiques, cinématographiques et technologiques, cette composition se veut aussi visuelle que psychologique. Dans les sous-sols du quartier d’affaires, François Roche réunit, avec le concours de « New Territories » et du philosophe Emanuele Coccia, une équipe d’artistes internationaux et pluridisciplinaires : Chris Delaporte, Damien Sorrentino, Laura Benson et Mika Tamori.

« Paris La Défense et ses sous-sols sont par essence des lieux de contradiction. En surface, « Playtime » de Jacques Tati et, sous la dalle, les peurs d’enfants dans les profondeurs infrastructurelles, entrelacs de béton, interdits et inaccessibles. Ils sont les deux faces de la même pièce de théâtre, pilule bleue et rouge à la fois. La Chambre des mémoires à-venir permet l’accès à cette schizophrénie spatiale et temporelle », confie François Roche, co-fondateur de New Territories S/He.

Ce parcours immersif qui se veut « riche et dense » proposera « lectures, avatars holographiques, distorsions cognitives, flashs et dessins » se juxtaposant dans un ensemble déconcertant. Durant trente minutes, les visiteurs seront amenés à perdre leurs repères spatio-temporels et se laisser submerger par l’atmosphère unique de l’œuvre. Les curieux seront emmenés par des guides, se faisant l’écho du célèbre lapin blanc d’Alice aux pays des merveilles, accompagnant dans un lieu interdit à l’abri du temps.

Inutilisé depuis sa construction dans les années 70, ce vaste vide résiduel est depuis l’année dernière à découvrir ponctuellement, avant un hypothétique projet de transformation en un véritable lieu de vie. En attendant Paris La Défense a opté pour apporter de l’art éphémère. « Paris La Défense a toujours été un territoire d’accueil privilégié pour la création artistique contemporaine sous toutes ses formes. Grâce à l’inventivité de François Roche et au soutien du programme Mondes Nouveaux, cette longue histoire continue de s’écrire avec La Chambre des mémoires à-venir, une expérience qui, autant par son contenu que dans les lieux qu’elle occupera, sera aussi inattendue que passionnante », se réjouit Pierre-Yves Guice, le directeur général de Paris La Défense.

Si les Cathédrales s’ouvrent une nouvelle fois, tout le monde ne pourra pas les découvrir en raison de la contrainte du lieu qui n’a jamais été pensé pour accueillir du public. Il est donc indispensable de réserver sa place sans tarder ici. Le prix du billet est de 10 euros par personne.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles