-0.2 C
Courbevoie
lundi 8 mars 2021

Cinq jours pour faire disparaitre l’ancienne bretelle Ambroise Paré de la Rose de Cherbourg

L’ancienne bretelle Ambroise Paré de la Rose de Cherbourg va disparaitre cette semaine. Ce chantier va entrainer la fermeture d’une partie de la rue Louis Pouey.

Sa disparition se fera en à peine une semaine. Édifié dans les années 60, l’échangeur de la Rose de Cherbourg fait l’objet depuis l’été dernier d’une vaste mutation en promenade urbaine afin d’accompagner notamment la future tour Hekla. La transformation de ce grand anneau routier en béton va franchir une étape symbolique cette semaine avec la destruction d’une partie de ses bretelles.

L’ancienne bretelle Ambroise Paré qui permettait, jusqu’à sa fermeture l’année dernière, de quitter le boulevard circulaire pour rejoindre l’avenue du Président Wilson à Puteaux va être détruite à partir de ce lundi et jusqu’à vendredi prochain. Le chantier mené par l’entreprise Razel-Bec sera bruyant car sa réalisation se fera avec des pelles mécaniques. Il se déroulera durant les cinq jours uniquement en journée entre 7h30 et 19 heures.

Les travaux de destruction de cet ouvrage en béton vont entrainer la fermeture durant toute la période d’une partie de la rue Louis Pouey qu’il enjambe. L’axe sera entièrement fermé aux véhicules comme aux piétons du carrefour avec l’avenue du Général de Gaulle au pied de la tour Défense 2000. L’accès des véhicules à l’ensemble des parkings de la rue Louis Pouey est cependant maintenu depuis l’avenue Jean Moulin.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles