3.1 C
Courbevoie
vendredi 16 avril 2021

L’ancien centre commercial Buref bientôt transformé en un pôle médical

Fermé il y a une vingtaine d'années, l’ancien centre commercial Buref ouvert dans les années 80 va devenir un centre médical.

Une nouvelle vie pour l’ancienne galerie marchande. Laissé quasiment à l’abandon depuis une vingtaine d’années, la dernière partie de l’ex-centre commercial Buref, transformé un temps en bureaux va devenir dans quelques mois un pôle médical. Situé dans le quartier des Reflets au pied de la résidence Vision 80, cette galerie marchande abritait sur 15 000 mètres carrés entre 1975 et sa fermeture plusieurs commerces et restaurants sur deux niveaux.

« Dans la lignée de sa stratégie de valorisation des volumes sous dalle, Paris La Défense a donc lancé un travail de réhabilitation pour faire revivre ce lieu et offrir des services ouverts à tous », indique l’établissement public en charge de l’aménagement et la gestion du quartier d’affaires.

Après des années de déshérence, Paris La Défense a donc enfin trouvé un projet pour faire revivre le lieu qui hébergera dès l’année prochaine un centre médical. Imaginé par le cabinet parisien Hélène Fricout-Cassignol Architectes, le centre proposera sur un millier de mètres carrés une maison de santé en lien avec l’hôpital Foch à Suresnes, un centre d’imagerie ainsi qu’une pharmacie.

Une ouverture du centre progressive d’ici à 2022

Le centre commercial Buref à son ouverture en 1975 – DR

Concernant l’aménagement des espaces publics, Paris La Défense a prévu de relier les deux niveaux depuis le patio avec la création d’un ascenseur et d’un escalier permettant une distribution verticale entre le niveau entrepont et le niveau dalle. Au-dessus de l’ancien centre commercial Buref, une verrière servant d’éclairage naturel pour le hall d’entrée sera supprimée pour laisser la place à une terrasse végétalisée d’environ 180 mètres carrés.

Cette transformation qui a débuté au début d’année va s’étaler sur plusieurs mois. Les travaux de gros-œuvre comprenant des démolitions et de la construction sont menés par l’entreprise de BTP Besnard et Chauvin-Marichez. « Parmi les premiers travaux, le curage a consisté à retirer les éléments non-porteurs dans le bâtiment et le désamiantage des locaux. Les travaux de démolition entrepris actuellement comprennent l’ensemble des démolitions intérieures et extérieures. Cette phase de démolition a actuellement pour conséquence des nuisances sonores. Cette phase de démolition sera terminée au plus tard le 8 mars 2021 », précise Paris La Défense. Les coques vides seront livrées à l’été 2021. Les travaux intérieurs seront ensuite réalisés par les preneurs eux-mêmes pour une ouverture progressive à l’horizon 2022.

Les travaux qui ont débuté en début d’année doivent s’achever d’ici à cet été – Defense-92.fr

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles