5.6 C
Courbevoie
samedi 20 avril 2024
- Publicité -

Le conseil départemental des Hauts-de-Seine s’offre un nouvel hémicycle

Le conseil départemental des Hauts-de-Seine a inauguré en décembre dernier son nouvel hémicycle. Plus grand et plus spacieux, il vient remplacer celui installé au Pôle Léonard de Vinci.

Le département des Hauts-de-Seine a la bougeotte. Après s’être réuni durant plus de trente ans dans l’hémicycle de son bâtiment historique jouxtant l’imposante préfecture des Hauts-de-Seine, le conseil départemental des Hauts-de-Seine avait choisi en 2017 le Pôle universitaire Léonard de Vinci -dont il est le propriétaire- pour aménager un amphithéâtre à quelques pas de la Paris La Défense Arena, sa nouvelle maison.

Cet amphithéâtre, le département ne va pas l’occuper très longtemps. Contraint de respecter les règles sanitaires découlant de la pandémie du Coronavirus, les élus du département s’étaient installés durant de très longs mois dans l’une des salles polyvalentes de la Paris La Défense Arena. Les conseillers départementaux avaient finalement retrouvé l’hémicycle du Pôle Léonard de Vinci à la fin des restrictions. Mais le lieu n’a jamais convaincu par sa petite taille.

C’est ainsi que le département a décidé d’aménager un nouvel hémicycle dans l’un de ses bâtiments situés à quelques pas de la préfecture, le long de l’avenue Frédéric et Irène Joliot-Curie de Nanterre, à l’emplacement d’une ancienne salle de sport Forest Hill. « Nous n’avions jusqu’à présent pas de véritable hémicycle pour nous réunir », s’est alors justifié Georges Siffredi, le président des Hauts-de-Seine lors de la séance du 22 décembre dernier.

Ce nouvel espace de travail pour les élus du département pourrait n’être que « provisoire pour quelques années », a indiqué Georges Siffredi. Le département ambitionne en effet de construire à l’horizon 2030 un nouveau siège en lieu et place de l’actuel Pôle universitaire Léonard de Vinci à Courbevoie. Mais cet ambitieux projet visant à ériger deux tours -une pour le département et l’autre pour un occupant tiers – ne semble plus être à l’ordre du jour vu le contexte économique moins favorable. Le département semble privilégier désormais un projet plus modeste de rénovation des actuels bâtiments du Pôle universitaire Léonard de Vinci.

Un retour à Nanterre de l’hémicycle départemental qui a réjoui le conseiller Patrick Jarry. « Cette assemblée nous offre de meilleures conditions de délibération. Quand on revient à Nanterre, c’est bon pour tout le monde, c’est mieux que d’aller chercher à aller à Courbevoie », a ironisé l’ancien maire de Nanterre farouchement opposé à un déménagement du siège du département hors de sa ville, et plus particulièrement à La Défense.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles